Comité international de la Croix-Rouge

Conséquences des conflits armés et de la crise économique sur les conditions de détention au Soudan du Sud

Article 18 septembre 2017

L'isolement et la dépendance rendent les personnes privées de liberté extrêmement vulnérables. En outre, dans la plupart des pays, les centres de détention sont rarement prioritaires et les ressources financières qui leur sont allouées sont souvent limitées. Au Soudan du Sud, cette situation est exacerbée par des années de conflit armé et une grave crise économique.

Les détenus comptent sur leurs proches pour leur apporter de quoi manger mais à cause de la crise alimentaire qui touche le pays de nombreuses familles ne peuvent plus les aider. Dans certains lieux de détention, le CICR fournit une aide alimentaire directe pour compléter les rations et prévenir la malnutrition. CC BY-NC-ND / CICR / Alyona Synenko

La plupart des détenus font appel à leur famille pour obtenir des produits essentiels, comme des suppléments alimentaires, du savon et des vêtements. Cependant, des milliers de personnes abandonnent leur maison et vont parfois jusqu'à quitter le pays pour échapper aux violences, tandis que d'autres sont aux prises de la crise alimentaire actuelle. Dans le même temps, de nombreuses routes sont coupées par des lignes de front et sont extrêmement dangereuses. En conséquence, de nombreuses familles ne sont plus en mesure d'aider leurs proches détenus, qui perdent un soutien vital et se retrouvent plus isolés que jamais.

Sébastien était maître d'école. Il donne maintenant des cours d'anglais à ses codétenus. « Mon village est loin et mes parents ne viennent jamais me rendre visite en raison de l'insécurité qui règne sur les routes. » CC BY-NC-ND / CICR / Alyona Synenko

Le CICR travaille dans les lieux de détention afin d'évaluer les conditions de détention et le traitement réservé aux détenus, et de répondre aux besoins humanitaires les plus urgents. Il veille au respect de la dignité des détenus et aide les autorités à surmonter les nombreux défis auxquels elles sont confrontées et à répondre aux besoins fondamentaux des détenus qui sont sous leur autorité, y compris en matière d'alimentation, d'eau, d'assainissement et de soins médicaux. Le CICR s'assure aussi que les détenus et leurs familles restent en contact durant leur détention.

Stella, 19 ans : « Avant, j'empruntais un téléphone pour appeler un de nos voisins et prendre des nouvelles des membres de ma famille. Mais depuis qu'ils ont tous fui vers l'Ouganda, je n'ai aucun moyen de les contacter et je ne sais pas où ils se trouvent. J'appréhende le jour où je serai libérée. Je n'ai nulle part où aller et je ne sais pas quoi faire. C'est dangereux pour une jeune fille de se retrouver seule. » CC BY-NC-ND / CICR / Alyona Synenko

Les activités du CICR incluent un soutien direct aux autorités en faveur des détenus, notamment via la fourniture de produits alimentaires et d'hygiène, la réparation d'infrastructures essentielles comme les systèmes d'alimentation en eau et les réseaux d'égouts, l'amélioration des infirmeries pénitentiaires et des cuisines et l'approvisionnement en fournitures médicales. En parallèle, il travaille en étroite collaboration avec les autorités détentrices sur des solutions à long terme, fournit des conseils en matière de gestion des centres de détention afin de tirer le meilleur parti des ressources disponibles et de les aider à assurer la liaison avec d'autres acteurs en mesure d'offrir un soutien supplémentaire.

Le personnel du CICR et de la Croix-Rouge du Soudan du Sud pèse les détenus et distribue des produits alimentaires à ceux qui souffrent de malnutrition. CC BY-NC-ND / CICR / Alyona Synenko