Après la bombe atomique : des Hibakusha témoignent

Dans ce numéro, la Revue a choisi de présenter les témoignages des Hibakusha, ces survivants des bombardements nucléaires japonais*. Ces trois Hibakusha ont témoigné dans l'espoir que les lecteurs comprendront les horreurs occasionnées par l'utilisation des armes nucléaires. Ils ont eux-mêmes souffert et ont été témoins de la terrible souffrance causée à d'autres par les armes nucléaires, leurs familles continuant, pour des générations encore, à rencontrer des problèmes de santé. Tous réclament l'assurance que les armes nucléaires ne seront plus jamais utilisées. Voici leurs récits.

Au sujet des auteurs

Dr. Masao Tomonaga
Président de la Nagasaki Global Citoyen Assembly for the Elimination of Nuclear Weapons

Le Dr Masao Tomonaga est né à Nagasaki et a survécu à la deuxième bombe atomique qui a explosé le 9 août 1945. Il est diplômé de la faculté de médecine de l'Université de Nagasaki où il s'est spécialisé en médecine interne et en hématologie. Auparavant, il a été directeur du Nagasaki Atomic Bomb Hospital de la Croix-Rouge japonaise et s'est investi dans la recherche sur les effets secondaires des radiations causées par les bombes atomiques sur la santé humaine. Il est actuellement président de la Nagasaki Global Citoyen Assembly for the Elimination of Nuclear Weapons et dirige une clinique rattachée à la maison de retraite des survivants de la bombe atomique.

Sadao Yamamoto
Militant pour l’élimination des armes nucléaires

M. Sadao Yamamoto est né en 1931 et avait 14 ans au moment du bombardement atomique du 6 août 1945 sur Hiroshima. Il se trouvait à environ 2,5 kilomètres de l’hypocentre lorsque la bombe a explosé. Par son témoignage, il est devenu une figure de l’abolition des armes nucléaires. En 1970, il dirigea la première représentation de Ishibumi - Requiem pour une chorale masculine, une chanson composée en l’honneur des étudiants de sixième qui furent tués dans le bombardement atomique d’Hiroshima. Depuis, elle a été interprétée chaque année et, en 2015, pour célébrer le 70e anniversaire du bombardement atomique sur Hiroshima, ce sont les membres de la chorale originale qui ont chanté le Requiem.

Yoshiro Yamawaki
Militant pour l’élimination des armes nucléaires

M. Yoshiro Yamawaki avait seulement onze ans lorsque la bombe atomique a été larguée sur Nagasaki. Il se trouvait, avec son frère jumeau, à environ 2,2 kilomètres de l’hypocentre. Depuis, il est devenu un militant engagé dans la lutte pour l’élimination des armes nucléaires et espère qu’en témoignant, il pourra éviter à d’autres personnes de souffrir des effets des armes nucléaires. En 2010, il a été nommé porte-parole spécial d’un monde sans armes nucléaires par le gouvernement japonais.