Après les violences sexuelles : comment se reconstruire

09 septembre 2015

La Revue a fait le choix d’ouvrir ce numéro avec les voix de personnes qui, victimes de violences sexuelles, ont surmonté de multiples obstacles avant de parvenir à se reconstruire. Celles-ci ont toutes bénéficié d’un soutien médical, psychologique, psychosocial ou matériel et/ou de conseils juridiques qu’ont pu leur apporter le CICR, les sociétés nationales de la Croix-Rouge ou leurs partenaires locaux comme l’organisation non gouvernementale Profamilia en Colombie et les « maisons d’écoute » dans les Kivus, en République démocratique du Congo. Les témoignages que l’on lira ci-dessous reflètent l’histoire personnelle - très intime parfois - de celles qui ont accepté de partager leur expérience, leurs traumatismes, les obstacles qu’eux-mêmes ou leurs proches ont eu à franchir, ainsi que leur espoir en l’avenir. Soucieux d’assurer leur protection, nous avons opté pour l’anonymat des victimes et de leurs familles ; de même, les références à des lieux précis ont été supprimées.