Civilisation et torture : au-delà de l’approche médicale et psychiatrique

L'auteur avance que la torture ne marque pas que ses victimes, mais qu'elle est une maladie endémique de la civilisation qui a pour effet de détruire le tissu social qui nous rend humains. Nous devons écouter les gémissements déchirants des victimes de la torture et les comprendre si nous voulons oser regarder en face le système d'oppression qui les détruit.

Disponible uniquement en anglais.

Au sujet de l'auteur

Dr Marcelo N. Vinãr
Psychoanalyst

Psychoanalyst and trauma expert. He was professor in the Faculty of Medicine at Universidad de la República, Montevideo, from 1968 to 1997 and president of the Latin American Psychoanalytic Federation. He went into exile in France in 1976 and returned to Uruguay in 1989