La « civilianisation » des conflits armés : tendances et conséquences

Les civils jouent un rôle toujours plus important et complexe dans les conflits armés, en tant que victimes et en tant qu'auteurs de crimes. Bien que cette tendance générale de « civilianisation » soit commune à tous les types de conflits actuels, elle revêt des formes très diverses selon qu'il s'agit de guerres utilisant une technologie de pointe ou de combats à faible technologie, typiques de nombreuses guerres civiles.

La civilianisation de la guerre est en outre intensifiée par les tendances à la mondialisation qui ont accru le pouvoir des acteurs non étatiques. L'article explore ces tendances, montre comment elles se rejoignent dans les guerres asymétriques et définit leurs incidences clés sur les efforts internationaux de stabilisation. Il présente donc le paysage des conflits actuels du point de vue des politiques de sécurité, plaçant les débats actuels sur le principe de « participation directe aux hostilités » dans un contexte stratégique plus large.

Disponible uniquement en anglais.

Au sujet des auteurs

Andreas Wenger
Professor

Andreas Wenger is Professor of International and Swiss Security Policy and Director of the Center for Security Studies at ETH Zurich.

Simon J. A. Mason
Senior Researcher

Dr Simon J. A. Mason is a senior researcher working at the Center for Security Studies at ETH Zurich.