Le principe d’humanité passé au crible : paradoxes et enjeux

Le principe d'humanité est à la fois le plus universellement accepté et le plus incontesté des principes humanitaires. Toutefois, il n'est pas exempt de controverses. Le présent article définit le principe d'humanité, puis examine ses paradoxes intrinsèques, eu égard aux notions d'universalité et de particularisme, d'inclusion et d'exclusion, d'égalité et d'inégalité. Cet article s'achève par un appel en faveur d'une opérationnalisation du principe d'humanité, par trois bonnes pratiques innovantes au quotidien. Ensemble, elles incarnent le caractère relationnel de l'humanité et formulent des propositions pour réformer l'humanitaire.

Au sujet de l'auteur

Larissa Fast
Membre du programme de recherche sur les politiques scientifiques et technologiques de l’Association américaine pour le progrès de la science

Larissa Fast est membre du programme de recherche sur les politiques scientifiques et technologiques (2014-2016) de l’Association américaine pour le progrès de la science. Elle est l’auteur de l’ouvrage Aid in Danger: The Perils and Promise of Humanitarianism (Éditions University of Pennsylvania Press, 2014). Pour plus d’informations sur ses travaux, voir : http:// aidindanger.org ; et : http://larissafast.weebly.com. Suivez-la sur Twitter : @aidindanger.