Les magistrats et le droit international humanitaire en Afrique francophone

Du 5 au 8 septembre 2016, s'est tenue à Abidjan une consultation d'experts ayant réuni des magistrats issus de 15 États d'Afrique francophone : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée, Île Maurice, Mali, Niger, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sénégal et Togo.
Initiée par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), cette consultation a été organisée en partenariat avec l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ainsi que les ministères des Affaires étrangères et de la Justice de l'État de Côte d'Ivoire.
En l'organisant, l'objectif principal poursuivi par le CICR et ses partenaires était d'avoir une meilleure compréhension du rôle des magistrats africains francophones dans l'interprétation, la mise en œuvre et le respect du droit international humanitaire (DIH), aux fins de renforcer, si besoin, leurs capacités dans ce domaine. Plus encore, il s'agissait de susciter un intérêt de leur part pour la mise en œuvre du DIH et de permettre un échange d'expériences et d'expertise dans ce cadre.

Au sujet de l'auteur

Ghislaine Doucet
Conseillère juridique principale, responsable de la publication de la Sélection française de la RICR

Ghislaine Doucet est conseillère juridique principale, responsable de la publication de la Sélection française de la RICR.