L’utilisation des armes nucléaires et les droits de l’homme

Le droit international des droits de l'homme est demeuré jusqu'à présent un domaine du droit international peu utilisé dans l'évaluation de la licéité des armes nucléaires et le combat pour leur élimination. Il offre un éventail bien plus large de mécanismes de mise en œuvre que le droit international humanitaire (DIH) et renforce, sans aucun doute, les protections accordées aux civils et aux combattants en vertu du DIH, notamment dans le cadre des conflits armés non internationaux. Sont d'une particulière importance, le droit à la vie, le droit à un traitement humain, le droit à la santé et le droit à un environnement sain, ainsi que le droit à un recours pour toutes les violations des droits de l'homme.

Au sujet de l'auteur

Stuart Casey-Maslen
Directeur de Recherche à l’Académie de droit international humanitaire et de droits humains (Genève)

Le Dr Stuart Casey-Maslen est professeur honoraire à l’Université de Pretoria. Il est co-directeur, avec Gro Nystuen et Annie Golden Bersagel, de Nuclear Weapons Under International Law, publié en 2014 par Cambridge University Press. Il a participé à plusieurs conférences diplomatiques visant à l’adoption de traités relatifs aux armes, pour l’UNICEF (le Protocole II annexé à la Convention sur certaines armes classiques, tel que modifié en 1996), pour le CICR (la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel de 1997) et pour Norwegian People’s Aid (la Convention sur les armes à sous-munitions de 2008) et il a été conseiller juridique de la délégation Suisse lors de la négociation du Traité sur le commerce des armes de 2013. Il est Directeur de Recherche à l’Académie de droit international humanitaire et de droits humains (Genève).