Protéger l’humanité des conséquences humanitaires catastrophiques des armes nucléaires : recentrer le débat autour de l’impact humanitaire

Depuis leur première utilisation en 1945, la communauté internationale a lutté pour parvenir à un accord sur la non-prolifération et sur l'élimination des armes nucléaires. Heureusement, un débat mondial récent a mis le doigt pour la première fois sur les conséquences humanitaires dévastatrices que l'emploi des armes nucléaires aurait non seulement pour les États qui en sont dotés, mais également pour l'humanité toute entière. Les risques et les conséquences humanitaires désastreuses d'un épisode nucléaire sont d'une telle importance – d'autant que s'y ajoute l'incapacité de la communauté internationale à répondre de façon adéquate aux besoins des victimes – qu'ils ont poussé les dirigeants à rechercher de nouvelles voies permettant de parvenir à l'interdiction de l'emploi des armes nucléaires en droit international. Le présent article examine comment « l'initiative humanitaire » a réorienté le débat relatif aux armes nucléaires pour déplacer le débat, traditionnellement axé sur la sécurité nationale, la dissuasion et l'utilité militaire, vers la sombre réalité des conséquences humanitaires auxquelles l'humanité serait confrontée si des armes nucléaires étaient à nouveau utilisées.

Au sujet des auteurs

Richard Slade
Responsable des politiques et de la recherche à la Croix-Rouge australienne

Richard Slade est responsable des politiques et de la recherche à la Croix-Rouge australienne et candidat à une maîtrise en philosophie du droit à l’Université Monash, Australie.

Dr. Phoebe Wynn-Pope
Directrice du droit international humanitaire et des relations du Mouvement à la Croix-Rouge australienne

Phoebe Wynn-Pope est la Directrice du droit international humanitaire et des relations du Mouvement à la Croix-Rouge australienne. Elle a obtenu un doctorat en droit international à l’Université de Melbourne.

Robert Tickner
Ancien Sous-Secrétaire général des partenariats de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Robert Tickner est l’ancien Sous-Secrétaire général des partenariats de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Il était auparavant le Président directeur général de la Croix-Rouge australienne.