Violences sexuelles, santé et éthique humanitaire : vers une approche globale, centrée sur la personne

09 septembre 2015 Paul Bouvier

Le viol et les violences sexuelles sont des phénomènes courants dans les conflits armés et leurs conséquences sont dévastatrices. Nous avons appris à bien mieux les appréhender au cours de ces trente dernières années. Aujourd'hui, les humanitaires et les professionnels de santé comprennent mieux la réalité des violences sexuelles, leur ampleur et leur impact sur la santé psychique, sociale et physique, tant des individus que des communautés. On sait que le viol, tout comme la torture ou la violence de masse, a un effet déshumanisant. Beaucoup a été fait pour y apporter une réponse efficace et éthique, dans le respect et la compassion des victimes. L’assistance médicale et humanitaire contribue à la guérison et à la résilience des survivants comme des communautés. Dans cette perspective, les programmes doivent être centrés sur la personne, en valorisant son autonomie et sa dignité, et associés à une réponse médicale, psychosociale et socio-économique.

Au sujet de l'auteur

Paul Bouvier
Conseiller médical du Comité international de la Croix-Rouge

Paul Bouvier est le conseiller médical du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Médecin spécialisé en pédiatrie et en santé publique, il s’intéresse particulièrement à la vulnérabilité, aux traumatismes et à la résilience des victimes de violences. Depuis 1979, il a visité ou travaillé comme médecin dans différents lieux de détention sur plusieurs continents. Au CICR, il s’occupe actuellement de questions de santé et d’éthique dans l’action humanitaire, ainsi que de la formation de professionnels de l’humanitaire à l’approche de santé publique pour répondre aux situations de crise et aux conflits armés.