Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Ukraine : besoin urgent d'aide à Lougansk

21-08-2014 Communiqué de presse 14/147

Genève/Kiev/Moscou (CICR) – Le personnel du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s’est rendu hier à Lougansk où il n'y a plus eau ni électricité car les infrastructures essentielles ont été endommagées. Les habitants ne sortent pas de chez eux, ils ont peur d'être pris dans les combats, et les bombardements intermittents sur les zones résidentielles mettent les civils en danger.

Des centaines de milliers de personnes ont fui les combats, et peu d’aide est arrivée dans les zones touchées par les récentes hostilités. Les lignes téléphoniques et internet sont coupées, et bon nombre de personnes ont probablement perdu tout contact avec leurs proches. Une équipe de trois personnes du CICR s’est rendue à Lougansk pour finaliser les modalités de l’acheminement des convois d'aide russes et ukrainiens.

« Alors que les combats se poursuivent, nous prions instamment les parties impliquées de veiller constamment à épargner la population civile et les biens de caractère civil. À Lougansk et dans d'autres zones touchées, les vivres et les secours médicaux font cruellement défaut, et il est vital de rétablir les liens familiaux », déclare Laurent Corbaz, chef des opérations du CICR pour l'Europe et l'Asie centrale, actuellement à Moscou pour des entretiens avec de hauts fonctionnaires sur le convoi et d’autres activités humanitaires du CICR dans l'est de l'Ukraine.

Le CICR et la Société de la Croix-Rouge d’Ukraine ont acheminé une partie de l'aide, qui comprend des denrées périssables données par les autorités ukrainiennes à quelques villes de l'est du pays, dont Starobilsk, Lissitchansk et Sievierodonetsk. Des fruits et des légumes, notamment, ont déjà été distribués à plus de 20 000 personnes déplacées dans des abris et des hôpitaux.

Le CICR a pris toutes les mesures administratives et autres nécessaires pour le passage du convoi russe - qui se trouve toujours à la frontière, en Russie, en attendant les contrôles douaniers – dont l'envoi de personnel supplémentaire dans la région, ainsi que l’obtention du feu vert des autorités ukrainiennes pour pouvoir attester, à l’issue des inspections douanières, du caractère humanitaire de la cargaison. L'institution est donc disposée à acheminer l'aide à Lougansk, à condition que la Russie et l'Ukraine s’entendent sur le caractère strictement humanitaire de ce convoi et à condition que les parties impliquées dans les combats respectent les garanties données d’un passage du convoi en toute sécurité. En vertu du droit international humanitaire, les parties au conflit doivent respecter et protéger le personnel de secours humanitaire, en particulier s’il arbore légalement l'emblème de la croix rouge.

De plus, les attaques ne doivent pas être dirigées contre des civils ou des biens de caractère civil, comme les maisons, les écoles, et les structures médicales et véhicules sanitaires, ou contre des objets indispensables à la survie de la population civile (vivres et systèmes de distribution d’eau potable. De même, chaque partie au conflit doit, dans la mesure du possible, éviter de placer des objectifs militaires à l'intérieur ou à proximité de zones densément peuplées.

Les attaques indiscriminées sont interdites, tout comme l'usage d’armes qui, de par leur nature, sont aveugles, c'est-à-dire qui sont incapables de faire la distinction entre civils et biens de caractère civil, d'une part, et objectifs militaires, d'autre part. En raison de la forte probabilité que des préjudices soient causés à la population civile et que les biens de caractère civil subissent des dommages, le CICR demande instamment à toutes les parties de s'abstenir d'utiliser dans les zones urbaines et résidentielles des armes explosives ayant une vaste zone d’impact.

Informations complémentaires :
Andre Loersch, CICR Kiev, tél. : +380 671 182 481
Victoria Zotikova, CICR Moscou, tél. : +7 495 626 5426 ou +7 903 545 3534
Anastasia Isyuk, CICR Genève, tél. : +41 22 730 30 23 ou +41 79 251 93 02
Ewan Watson, CICR Genève, tél. : +41 22 730 33 45 ou +41 79 244 64 70