Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Israël et les territoires occupés : civils et personnel médical font les frais du conflit

10-07-2014 Communiqué de presse 14/120

Genève / Tel-Aviv (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) appelle toutes les parties à protéger les civils et le personnel médical pris au milieu du conflit qui s’exacerbe.


Des ambulanciers du Croissant-Rouge palestinien évacuent des blessés à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza. Les volontaires du Croissant-Rouge travaillent 24 heures sur 24 pour fournir assistance et soins médicaux.© Croissant-Rouge palestinien
 

Le CICR déplore les victimes et les dégâts au sein de la section du Croissant-Rouge palestinien à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza. Le 9 juillet, une douzaine d’employés et de volontaires ont été blessés et trois ambulances ont été détruites.

« L’impact humain de cette spirale de violence armée s’aggrave d’heure en heure, affirme Jacques de Maio, chef de la délégation du CICR en Israël et dans les territoires occupés. Les civils doivent être protégés, et les ambulances, les hôpitaux et le personnel médical doivent en toutes circonstances bénéficier de conditions de sécurité leur permettant d’effectuer un travail qui est vital. »

Le nombre de victimes continue d’augmenter et on dénombre plusieurs dizaines de morts et des centaines de blessés. Le CICR travaille sans relâche et s’efforce, en coordination étroite avec le Croissant-Rouge palestinien et le Magen David Adom, d’apporter des réponses rapides aux besoins médicaux et autres de la population. Il a adapté son dispositif opérationnel, sa capacité d’intervention et ses mesures de sécurité afin de pouvoir répondre aux besoins humanitaires qu’engendre l’intensification des hostilités.

Le dialogue du CICR avec les autorités israéliennes et palestiniennes a également été renforcé. Un principe essentiel du droit international humanitaire – ou droit de la guerre – est la distinction nécessaire qui doit être faite entre les civils et ceux qui participent directement aux hostilités. Il faut clairement séparer les objectifs militaires des biens de caractère civil. Le CICR rappelle avec force que les parties sont tenues de prendre toutes les précautions possibles pour épargner la population civile des effets des hostilités. Le droit interdit toute attaque contre les civils et les biens de caractère civil.

 


Un des ambulanciers du Croissant-Rouge palestinien blessés à Jabaliya est soigné dans un hôpital de Gaza. © Croissant-Rouge palestinien

 

Informations complémentaires :
Ran Goldstein, CICR Tel-Aviv, tél. : +972 52 27 57 517
Nadia Dibsy, CICR Jérusalem, tél. : +972 52 601 91 48
Nada Doumani, CICR Geneva, tél. : +41 22 730 24 78  or  +41 79 447 37 26