• Envoyer
  • Imprimer

Éthiopie : assistance d’urgence aux réfugiés sud-soudanais

29-04-2014 Point sur les activités N° 01/14

Depuis le début des violences au Soudan du Sud, à la mi-décembre 2013, plus de 95 000 personnes ont fui pour se réfugier à Gambella, en Éthiopie voisine. À leur arrivée, elles sont épuisées, malades et ont cruellement besoin d’assistance.

Éthiopie, camp de Pagak, près de la frontière avec le Soudan du Sud. Un jeune réfugié fait sa lessive.CC BY-NC-ND / CICR / B. Gezahegne

La Croix-Rouge éthiopienne, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et la Croix-Rouge suisse travaillent en étroite coopération pour faciliter l’accès de ces réfugiés aux soins de santé et à l’eau potable, et les sensibiliser aux bonnes pratiques en matière d’hygiène.

« Les familles, dont beaucoup sont accompagnées d’enfants en très bas âge, marchent des jours et parfois des semaines durant pour venir se mettre en sécurité en Éthiopie », explique Ariane Tombet, chef de la délégation du CICR en Éthiopie. « Les gens arrivent exténués par leur périple ; beaucoup sont malades et doivent être pris en charge immédiatement. »

« L’aggravation des conditions de vie dans les camps, où les abris et l’eau commencent à manquer, doit retenir l’attention de toutes les organisations humanitaires », avertit Frehiwot Worku, secrétaire général de la Croix-Rouge éthiopienne. « Tous les jours de nouveaux réfugiés arrivent. Il faut que la Croix-Rouge éthiopienne et ses partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge se préparent à faire face à un afflux de réfugiés encore plus massif. »

« Ce sera bientôt la saison des pluies, avec le risque que cela comporte d’une augmentation des maladies transmises par l’eau, comme le choléra et la diarrhée », prévient Jill Clements, chef de la délégation de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en Éthiopie. « Il est vital que nous intervenions dès à présent auprès des réfugiés, et que nous leur indiquions quelques-unes des mesures qu’ils peuvent prendre pour éviter que ces maladies ne se propagent. »

 

Près de Gambella, Éthiopie. Une ambulance de la Croix-Rouge éthiopienne, en service dans le camp de Letchuor 24 heures sur 24. 

Près de Gambella, Éthiopie. Une ambulance de la Croix-Rouge éthiopienne, en service dans le camp de Letchuor 24 heures sur 24.
/ CC BY-NC-ND / ICRC / Birhanu Gezahegne

Au terme d’une évaluation des conditions qui prévalent dans les camps de réfugiés menée début mars, les partenaires du Mouvement de la Croix-Rouge y ont envoyé deux ambulances totalement équipées, en plus de deux autres véhicules. « Les ambulanciers de la Croix-Rouge prennent en charge 24 heures sur 24 les réfugiés qui ont besoin de soins, tandis que les deux autres véhicules servent au transport des patients souffrant de maux bénins », indique Ato Umed Uquay de la section de Gambella de la Croix-Rouge éthiopienne.

En outre, du matériel médical, des médicaments, des articles d’hygiène et d’autres équipements ont été remis à l’hôpital de Gambella et aux centres de santé de Nyinenyang et d’Itang.

 

Éthiopie. Un point de traitement de l'eau dans la localité d'Itang, près de Gambella. 

Éthiopie. Un point de traitement de l'eau dans la localité d'Itang, près de Gambella.
/ CC BY-NC-ND / ICRC / Birhanu Gezahegne

Dans le camp de Letchuor, une centaine de réfugiés qui s’étaient portés volontaires ont reçu une formation dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, ainsi que des soins de santé d’urgence. Chaque jour, quelque 21 000 litres d’eau sont en outre acheminés par camion de la ville d’Itang vers le camp de Kule, situé à plus de huit kilomètres.

Enfin, il est actuellement envisagé de fournir aux 12 000 réfugiés les plus démunis, dont des femmes enceintes ou qui allaitent et des personnes handicapées, des poêles à faible consommation de combustible, du bois de feu, des abris d’urgence et d’autres articles. Dans le camp de Pagak, principal point d’entrée en Éthiopie à partir du Soudan du Sud, la Croix-Rouge s’apprête à construire cinq abris communautaires. D’une capacité d’hébergement de 300 personnes chacun, les abris seront équipés d’installations pour la cuisine et de matelas.

Informations complémentaires :
Zewdu Ayalew, CICR Addis Ababa, tél. : +251 91 161 43 36
Jean-Yves Clémenzo, CICR Genève, tél. : +41 22 320 22 71 ou +41 79 217 32 17