Somalie : des puits verdissent les exploitations dans la région semi-aride de Bakool

22 juillet 2016

Avec un minimum de soin et beaucoup d'eau, Ali Adan peut produire de quoi nourrir sa famille.

Huddur, une petite localité située au cœur de la région de Bakool (Somalie), offre peu de terres arables.

De rares arbres et buissons secs émaillent un paysage desséché. Cependant, quelques petites exploitations à la lisière du village se détachent par leur végétation verdoyante. Au milieu de ces terres arides, elles offrent un contraste saisissant.

Ali Adan possède l'une de ces fermes. Il explique devoir constamment arroser ses plantations grâce à l'eau pompée dans un puits situé non loin. Abreuver la terre et la soigner par un labour régulier : voilà tout ce dont ont besoin ses cultures, composées de choux, de poivrons, de piments et de citrons.

Sa production suffit à nourrir sa famille ; il parvient même à en vendre une partie sur le marché local.

Bien que l'essentiel de la Somalie se trouve en zone aride ou semi-aride, nombre de ses habitants pratiquent encore la culture vivrière. Le programme de sécurité économique mis en œuvre dans le pays par le CICR fournit aux agriculteurs tels qu'Ali Adan des semences et des outils agricoles ainsi que des conseils techniques destinés à rendre les communautés plus autonomes. Nous travaillons aussi à l'amélioration des infrastructures telles que des dispositifs de captage d'eau.