Blessures urbaines : des ruines à l'espoir, un périple virtuel de résilience et de renouveau

Embarquez pour un voyage bouleversant à travers des paysages urbains ravagés par les conflits, immortalisés au moyen de modèles 3D saisissants, qui reviennent aujourd'hui à la vie grâce aux récits de leurs anciens habitants, dévoilant ainsi le tribut caché de la guerre en milieu urbain.
Article 19 septembre 2023 Syrie Israël et les territoires occupés Irak

Partout dans le monde, des millions de personnes sont concernées par un conflit urbain, soit directement car elles en subissent les effets actuels, soit indirectement du fait de liens familiaux, de migrations ou d'expériences antérieures. Dans les conflits armés, les belligérants ne protègent pas les civils et leurs biens comme l'exige d'eux le droit international humanitaire.

De la Syrie au Yémen, de Gaza à l'Irak, du Soudan à l'Ukraine, les conséquences dévastatrices de la guerre urbaine se font de plus en plus sentir. Tandis que les appels à l'action se multiplient, les changements significatifs restent rares. Afin de combler le fossé qui sépare les personnes épargnées par la guerre de celles qu'elle a changé à jamais, le CICR vous invite à plonger dans le monde captivant des Blessures urbaines, où se déploient des récits de persévérance et de renaissance.

Plongez dans l'expérience des Blessures urbaines :
broken-cities.icrc.org/fr

Visitez le site

De l'empathie à l'action

Cette expérience immersive offre une chance de faire revivre des structures civiles détruites par la guerre à Alep, Mossoul et Gaza. Les modèles photogrammétriques en 3D méticuleusement conçus donnent la parole aux anciens habitants qui y évoluaient autrefois.

Blessures urbaines lance un appel à réagir, une exhortation à repenser les approches du conflit urbain et à faire de la protection des civils une priorité. Le projet éclaire le rôle collectif qui incombe aux autorités et à la communauté internationale pour diminuer les souffrances des civils. C'est un message auquel les belligérants doivent prêter attention, car nous les mettons face à toute l'ampleur des souffrances qu'ils infligent lorsqu'ils ne respectent pas les règles de la guerre.

 

À propos du projet

Le projet Blessures urbaines recourt à la photogrammétrie, une technique sans contact et non invasive qui enregistre en 3D les caractéristiques exactes d'espaces et d'objets au moyen de milliers de photographies. Ces photographies ont été prises par les équipes du CICR sur le terrain pendant l'été 2022, au moyen de drones et de caméras portatives, pour établir un relevé exact de chaque structure.

Associant la photographie, les nouvelles technologies et des récits de vie, Blessures urbaines nous convie à un voyage captivant, faisant office de catalyseur propice à la compréhension, à l'introspection et à la réalisation de changements concrets aux niveaux individuel, collectif et stratégique.
 

Une mosaïque de récits

Au moyen d'un mélange de supports multimédias évocateurs, notamment des entretiens, des cartes, des données, des photographies locales et des vidéos, les visiteurs se retrouvent confrontés aux récits personnels d'individus qui incarnent la force dans l'adversité. Faiz, Satha, Safwan, Muneeb, Omar, Haj, Seba, Hassan, Feryal et Imad livrent leurs expériences directes de conflits urbains et leur lutte sans relâche pour reconstruire leurs vies.

  • Vieux souk d'Alep, Syrie : L'identité d'une ville enfouie sous les décombres de son marché historique
    Plus qu'un simple marché, le souk en activité était le symbole de la vie urbaine d'Alep. Ses ruines témoignent aujourd'hui des dégâts que la guerre peut causer à l'identité, à la culture, à l'héritage et à l'économie d'une ville. Les récits de Haj, Seba et Hassan éclairent l'importance de préserver les biens culturels en période de conflit.

Toute chose est vouée à mourir. Mais les souks, ils finissent toujours par revenir à la vie.

  •  Hôpital universitaire Ibn Sina de Mossoul, Irak : Les soins médicaux, victime supplémentaire de la guerre
    Ce récit illustre comment Faiz, Muneeb, Safwan, Satha et Omar ont maintenu à eux seuls des services hospitaliers, mettant en lumière le rôle crucial des établissements de soins de santé dans les zones de conflit.

 

  • Tour d'habitation à Gaza : des habitants racontent comment leurs espoirs et leurs souvenirs ont été ensevelis sous les décombres
    Ce récit témoigne du tribut que représentent la perte d'un logement et les déplacements, à la suite des hostilités de mai 2021. Les voix d'Imad et de Feryal résonnent, mettant en lumière le besoin urgent de protéger les habitations et d'offrir un soutien psychosocial aux survivants du conflit.

113000

 

S'engager à se souvenir et à changer

Le projet Blessures urbaines a pour but de veiller à ce que les séquelles durables de la guerre urbaine ne s'effacent jamais de la conscience collective. Si Alep, Gaza et Mossoul ont autrefois fait les gros titres, les besoins actuels des personnes qui luttent pour reconstruire leurs vies passent trop souvent inaperçus.

L'expérience immersive sert à rappeler que ces récits ne peuvent pas sombrer dans l'obscurité. Le sort de ces villes donne un aperçu glaçant des difficultés qui pourraient survenir ailleurs, comme au Soudan ou en Ukraine, si leurs luttes tombent dans l'oubli.

Plongez dans l'expérience des Blessures urbaines :
broken-cities.icrc.org/fr

Visitez le site