Les volontaires de la Croix-Rouge Burkinabée en pleine sensibilisation. Credit photo : CICR

Burkina Faso : 6 choses à savoir sur le rôle de la Croix-Rouge

Les élections présidentielles et législatives se tiendront du 22 novembre 2020 au Burkina Faso. Voici six choses à savoir sur le rôle de la Croix-Rouge dans ce contexte électoral.
Article 18 novembre 2020 Burkina Faso

1. Des élections dans un contexte difficile

Les élections présidentielles et législatives du 22 novembre 2020 au Burkina Faso se tiennent dans un contexte humanitaire, sanitaire et sécuritaire difficile.

Selon le Conseil National de Secours d'Urgence (CONASUR), le pays compte plus d'un million de déplacés internes, soit 5% de la population. La majorité d'entre eux ont trouvé refuge dans le Centre Nord, le Nord et dans la région du Sahel, étirant les ressources à leurs limites. Plus de la moitié de ces personnes déplacées sont des enfants. Cela soulève des inquiétudes sur les questions de protection et d'éducation. Dans les zones touchées par le conflit armé, l'accès aux soins de santé est un enjeu majeur, tant pour la population déplacée que résidente.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge burkinabè (CRBF) sont préoccupés par cette situation humanitaire précaire, à laquelle ils répondent dans le cadre d'un étroit partenariat.

2. Diffusion des principes humanitaires

Dans ce contexte, la promotion des principes humanitaires et du droit international humanitaire (DIH) prend tout son sens. A travers le dialogue et la sensibilisation avec les autorités gouvernementales, porteurs d'armes étatiques ou non, société civile, monde académique, cercles religieux, la Croix-Rouge cherche à améliorer la compréhension de son action humanitaire neutre, indépendante et impartiale et à renforcer le respect du DIH. Depuis quelques années, elle organise régulièrement deux concours : l'un avec des écoles sur les principes humanitaires, l'autre avec des étudiants en droit simulant une plaidoirie en DIH.

3. Préparation et réponse aux urgences

Afin d'être prompte à intervenir, la CRBF doit se préparer à faire face aux situations d'urgence qui peuvent se présenter (manifestations, catastrophes, violences électorales...). Diverses activités de renforcement de capacités de ses volontaires ont ainsi été organisées, avec le soutien du CICR et d'autres partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Notamment, les volontaires ont été formés en premiers secours dans toutes les provinces y compris les zones en proie au conflit et à l'insécurité.
En vue du déploiement de volontaires pendant les élections, des équipes de secours ont été mises en place, et des mises en situation et exercices de simulation réalisés.

4. Assistance aux populations déplacées

Conformément à sa mission, la Croix-Rouge s'efforce de protéger et d'assister les populations affectées par les violences, notamment les très nombreux déplacés. Dans les zones opérationnelles qu'elle couvre, elle fournit le minimum vital : assistance alimentaire, articles essentiels de ménage, approvisionnement en eau, soins de santé, vaccinations et soins pour les animaux. Ces actions sont menées en toute impartialité, neutralité et indépendance, en mettant toujours la personne affectée au centre de la réponse humanitaire.

Ainsi, plus de 200 000 déplacés ont reçu une assistance en nourriture et articles de ménages, 40 000 ont bénéficié d'un meilleur accès à l'eau potable, et l'accès aux soins de santé primaire a été renforcé pour 100 000 personnes dont une majorité de déplacés.

Aussi, depuis l'apparition de la Covid-19 au Burkina Faso, la Croix-Rouge a sensibilisé plus de 750 000 personnes sur les mesures de prévention et les gestes barrière qui restent importants et d'actualité dans ce contexte électoral.

5. Rétablissement des liens familiaux

Lors de désastres, manifestations insurrectionnelles, violences électorales ou autres situations d'urgence, il peut arriver que les membres d'une même famille soient séparés. Notamment en cas de barricades, de mouvements de foule ou parce qu'ils ont dû fuir. La Croix-Rouge met à disposition son réseau pour rechercher les membres de famille perdus de vue. La Croix-Rouge porte une attention particulière à la protection de la petite enfance vulnérable.

6. Protection des personnes privées de liberté

Dans le cadre de son mandat, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a accès aux prisons et visite les personnes privées de liberté. L'accès du CICR aux lieux de détention permet alors d'établir un dialogue bilatéral avec les autorités chargées des prisons sur les conditions de détention. Depuis le début de l'année, plus de 2 500 détenus ont été visités dans différents lieux de détention. Cinq établissements pénitentiaires ont reçu un appui dans la mise en place et l'équipement des espaces de mise en quarantaine des nouveaux détenus dans le cadre de la prévention et la riposte contre la Covid-19.