Covid-19 : pourquoi les migrants sont particulièrement vulnérables

20 avril 2020
Covid-19 : pourquoi les migrants sont particulièrement vulnérables

Un grand nombre de migrants ont peu ou pas du tout accès à une information fiable sur les risques, les mesures de prévention ou les soins disponibles. Les migrants en transit, qui ont besoin de protection internationale ou qui se retrouvent sans statut légal sont particulièrement vulnérables, tout comme le sont ceux qui sont sans abri, en détention ou vivant dans des conditions précaires.

Le CICR est conscient des immenses difficultés auxquelles les autorités sont confrontées et de la pression à laquelle les services publics sont soumis alors qu'ils s'efforcent d'endiguer la pandémie de Covid-19. Le CICR, avec ses partenaires du Mouvement, est disposé à aider les autorités à mettre en oeuvre les présentes recommandations et à les adapter aux défis particuliers que les gouvernements doivent relever lorsqu'ils conçoivent leurs plans de lutte contre la pandémie.

La présente note vise à aider les États à élaborer des plans efficaces de lutte contre le Covid-19 en tenant compte des vulnérabilités et des besoins de protection spécifiques des migrants (y compris des réfugiés et autres personnes ayant besoin d'une protection internationale), ainsi qu'à concilier les impératifs de santé publique et ceux liés au respect des droits individuels. En toutes circonstances, la priorité doit être de traiter les migrants avec humanité, de respecter leurs droits en vertu du droit international et d'éviter de les exposer inutilement à des risques sanitaires immédiats ou prévisibles, tout en contrant les menaces pour la santé publique.

La protection des migrants durant la pandémie de Covid-19