Déficit de financement du CICR : des millions de personnes en danger dans les zones de conflit

Déficit de financement du CICR : des millions de personnes en danger dans les zones de conflit

Faites un don
Genève (CICR) – Plus de 500 000 hommes, femmes et enfants pris au piège dans les zones de conflit risquent de ne plus recevoir d'aide alimentaire, et plus de trois millions pourraient être privés d'accès à l'eau potable si le Comité international de la Croix-Rouge ne réunit pas les fonds – 225 millions de francs suisses – requis d'urgence pour combler le déficit du budget 2019.
Communiqué de presse 27 mai 2019

Le CICR fait appel à ceux qui le soutiennent pour l'aider à pallier ce manque de fonds. Ses délégations pourraient ainsi continuer à apporter assistance et protection à des millions de personnes touchées par un conflit ou toute autre situation de violence dans plus de 80 pays.

« Ce déficit de financement atteint un niveau alarmant et sans précédent. Tout ce que les gens en Suisse peuvent donner, ne fût-ce que 20 francs, aidera énormément. Des millions de personnes dépendent aujourd'hui de l'eau potable, de la nourriture et de l'aide médicale que nous fournissons notamment en Syrie, en Ukraine et en République démocratique du Congo », a déclaré le directeur des opérations du CICR, Dominik Stillhart. « Si certains des conflits qui nous mobilisent font souvent la Une des médias, beaucoup d'autres sont hors des projecteurs. Nous sollicitons votre soutien pour nous permettre de faire en sorte que les personnes ayant besoin d'aide ne soient pas oubliées. »

Le budget opérationnel du CICR pour 2019 est fixé à près de 1,9 milliard de francs suisses ; 93,5 % de ce montant est directement affecté au financement des activités sur le terrain.

« Faute de cet apport financier, une quarantaine de structures médicales soutenues ou gérées par le CICR sont menacées de fermeture partielle ou complète. Les patients en détresse se trouveraient alors dans une situation extrêmement dangereuse. Nous devons sortir de cette impasse budgétaire », a déclaré M. Stillhart.

L'action du CICR – l'une des plus grandes et des plus anciennes organisations humanitaires au monde – vise à prévenir les violations des règles de la guerre et à protéger les civils contre les pires effets des hostilités. Le caractère unique des relations qu'il entretient avec l'ensemble des parties impliquées dans un conflit permet au CICR de se rendre dans des endroits auxquels personne d'autre n'a accès, et d'être ainsi à même d'aider les plus vulnérables.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :
Christoph Hanger – CICR Genève - +41 79 574 06 36 – changer@icrc.org
Vous pouvez faire un don ici :

Participez

Faites un don