Faits et chiffres du CICR en Tunisie pour l'année 2019

Faits et chiffres du CICR en Tunisie pour l'année 2019

Article 28 janvier 2020 Tunisie

Améliorer les conditions de vie des personnes privées de liberté

Le CICR a entretenu un dialogue régulier et confidentiel avec les autorités afin de partager ses recommandations dans différents domaines dont la santé carcérale, le traitement des détenu(e)s et le respect des garanties judiciaires, ainsi qu'échanger sur l'état d'avancement de ses activités en faveur des personnes privées de liberté

70
visites dans 27 lieux de privation de liberté
1273
Entretiens individuels avec des détenu(e)s
97
entretiens collectifs aves les détenu(e)s
120
surveillants de prisons ont participé à des séances d’information et de sensibilisation

Assainissement, hygiène et habitat dans les prisons tunisiennes

Le CICR soutient les efforts des autorités afin que les infrastructures pénitentiaires offrent des conditions de vie saines et respectueuses de la dignité des personnes

7
Projets d’infrastructures et d’équipement • Amélioration des systèmes d’évacuation • Rénovation des cellules • Installation de chaudières • Fourniture d’armoires frigorifiques et d’unités de climatiseurs
2240
matelas livrés à 13 lieux de détention
13
prisons ont reçu du Matériel de loisirs (ballons, jeux de société)

Accès aux soins de santé pour les détenus

En Tunisie, le CICR entretient un dialogue avec les Ministères de la Justice et de la Santé afin de promouvoir l'accès aux soins de santé pour les personnes détenues.
En 2019, le CICR a soutenu la participation de plusieurs représentants de la Direction Générale des Prisons et de la Rééducation (DGPR) et du Ministère de la Santé à différents séminaires et conférences sur la santé carcérale qui se sont tenus à Grenoble et au Koweït.
A Tunis, 13 médecins exerçant dans les prisons civiles, ainsi que 5 directeurs de prisons ont participé à un atelier sur la santé en détention.
Le CICR a doté l'infirmerie des prisons civiles de Bizerte ville, La Rabta et Jendouba de trois cabinets dentaires. Du matériel et de l'équipement médical ont également été fournis à 10 prisons en Tunisie.

Remise d'un Message Croix-rouge Installation d'une buanderie

Améliorer la gestion des dépouilles mortelles

Le CICR soutient les efforts des autorités tunisiennes en matière de gestion des dépouilles mortelles notamment lors de situations d'urgence. En 2019, le CICR a fourni 

122
équipements de protection individuelle remis à la Garde maritime de Zarzis et Djerba.
172
sacs mortuaires remis aux services médicolégaux de Sfax, Garde maritime de Sfax et Djerba et le Comité du croissant-rouge tunisien à Zarzis
30
participants (tunisiens, nigériens, maliens, marocains et centrafricains) ont pris part au premier cours francophone sur la gestion des dépouilles mortelles en situation d’urgence en partenariat avec l’Université El Manar.
117
participants de la Tunisie, de la Libye, de l’Algérie et du Maroc ont participé à une session sur la gestion des dépouilles mortelles lors du congrès national tunisien de Médecine légale
3
kits d’autopsie et 3 scies électriques remis aux services médicolégaux de Sfax, Gabes et Tunis
55
intervenants dans la chaîne médicolégale ont pris part aux 3 ateliers de travail pour l’unification et la standardisation des formulaires et procédures
1er Cours Africain de médecine légale 1er Cours Africain de médecine légale

Rétablir et maintenir les liens familiaux

Le CICR facilite l'échange de lettre ouvertes -appelées Messages Croix-Rouge (MCR)- entre des membres de familles ayant été séparés par un conflit armé, une situation de détention ou de migration.

1993
appels ont été réalisés via les antennes de Rétablissement des Liens Familiaux de Sfax, Médenine et Zarzis opérées en coopération avec le Croissant-Rouge Tunisien.
368
Messages Croix-Rouge ont été collectés et 210 distribués. Parmi ceux-ci, 242 MCR concernaient des membres de famille séparées en raison d’un conflit armé.