Interdiction et répression de la torture et autres formes de mauvais traitements

25 juin 2014

Le droit international humanitaire et le droit international des droits de l'homme interdisent formellement la torture et les autres traitements cruels, inhumains ou dégradants ainsi que les atteintes à la dignité de la personne. L'interdiction de la torture et autres formes de mauvais traitements est inscrite dans les Conventions de Genève de 1949 et leurs Protocoles additionnels de 1977, dans la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants de 1984, et dans d'autres instruments internationaux.

Le droit international humanitaire et le droit international des droits de l'homme se rejoignent et se complètent pour offrir ainsi un cadre juridique étendu à la prévention et la répression des actes de torture et autres formes de mauvais traitements.

Interdiction et répression de la torture et autres formes de mauvais traitements

S'inscrire à la newsletter