La Direction du CICR

01 juillet 2022

Une nouvelle Direction a commencé son mandat le 1er juillet 2022 - avec 6 nouveaux directeurs. Les membres de la direction du CICR sont nommés par l'Assemblée pour un mandat de quatre ans.

Robert Mardini

Directeur général

Robert dirige le CICR depuis mars 2020. À la tête de l'organe exécutif de l'institution, il est aux commandes des opérations humanitaires que le CICR, fort de ses 20 000 collaborateurs et collaboratrices et d'un budget de plus de 2,5 milliards de dollars américains, mène dans plus de 100 pays.

Titulaire d'un master en génie civil et hydraulique de l'École polytechnique fédérale à Lausanne (EPFL), Robert est entré au CICR en 1997. Il a d'abord coordonné des programmes d'ingénierie hydraulique au Rwanda et en Irak avant de prendre la tête de l'Unité eau et habitat.

Il a ensuite occupé plusieurs fonctions de haut niveau au CICR, notamment directeur général adjoint (2010-2012), directeur régional pour le Proche et le Moyen-Orient (2012-2018) et observateur permanent du CICR auprès de l'ONU et chef de la délégation de New York (2018-2020).

En 2021, Robert a été élu membre de l'Académie suisse des sciences techniques (SATW) en hommage à l'ingénieur capable de mobiliser ses équipes au service de populations victimes de conflits armés majeurs et d'apporter une aide d'urgence concrète et efficace.

Double national libanais et suisse, il est marié et père de deux filles.

 


 

Martin Schüepp

Directeur du Département des opérations

Martin est le directeur du Département des opérations du CICR. Son poste est basé à Genève (Suisse). Depuis son arrivée au CICR en 2007, il a occupé divers postes opérationnels et de direction dans des environnements de conflit complexes, notamment dans la région du Darfour au Soudan, dans le sud et le sud-est de l'Afghanistan et dans l'est de la République démocratique du Congo.

Il a aussi coordonné les opérations du CICR en Afrique de l'Ouest et les a supervisées en Europe et en Asie centrale d'abord en tant directeur régional adjoint, puis, de 2019 à 2022, en tant que directeur régional.

Avant de rejoindre le CICR, Martin a dirigé un projet du Programme des Nations Unies pour le développement dans l'État du Nil Bleu, au Soudan. Il est né et a grandi dans les Alpes suisses et est titulaire de deux maîtrises en relations internationales, l'une de l'Institut de hautes études internationales et du développement (Genève) et l'autre de la Fletcher School de la Tufts University (Massachusetts).

 


 

Olivier Ray

Directeur du Département de la mobilisation, du Mouvement et des partenariats

Olivier a été nommé à la tête du nouveau Département de la mobilisation, du Mouvement et des partenariats du CICR en février 2022. Il a pris officiellement ses fonctions au sein de la nouvelle équipe de direction le 1er juillet de cette année.

Avant de rejoindre le CICR, Olivier a occupé le poste de conseiller affaires globales du président de la République française, Emmanuel Macron, et a été chargé à ce titre des questions multilatérales (ONU, G7 et G20) et des dossiers santé mondiale et environnement, humanitaire, développement et droits de l'homme. Auparavant, il a travaillé pour le ministère des Affaires étrangères (direction de la Prospective) et le ministère de la Santé et des Affaires sociales (en tant que conseiller diplomatique du ministre).

Il a également travaillé pour l'Agence française de développement, notamment en tant que responsable de l'Unité prévention des crises et relèvement post-conflits, directeur pour le Liban et la Syrie et directeur régional pour le Moyen-Orient.

Il est titulaire d'un master en relations internationales de l'université Columbia, d'un master en affaires publiques de Sciences Po et d'une licence de la London School of Economics and Political Science (LSE). Il est coauteur des ouvrages « Le Temps de l'Afrique » (2010) et « Le Grand Basculement : la question sociale à l'échelle mondiale » (2011) et a rédigé de nombreux articles sur le développement international.

Olivier est marié et père de deux enfants.

 


 

Claire Hoang Sperandio

directrice du Département des personnes et de la culture

Claire a rejoint le CICR en 2019 en tant que directrice adjointe des ressources humaines. Ce poste l'a amenée à superviser plusieurs centres d'expertise – acquisition et attraction de talents, gestion de carrière, formation et développement, analyse RH et gestion des risques RH – et à élaborer la Stratégie de gestion des personnes 2020-2025.

Claire a plus de 25 ans d'expérience dans le domaine des ressources humaines, où elle a occupé des postes de haut niveau au sein de diverses institutions privées et organisations internationales. Elle s'est spécialisée notamment dans les partenariats RH, la gestion des talents et la formation et l'accompagnement des cadres.

Elle est titulaire d'un master en gestion et administration des affaires de la NEOMA Business School en France et d'un diplôme d'encadrement professionnel de la Henley Business School. D'origine vietnamienne, Claire est franco-suisse.

 


 

Nils Melzer

directeur du Département du droit international, des politiques et de la diplomatie humanitaire

Nils a été nommé directeur du Département du droit international, des politiques et de la diplomatie humanitaire en 2022. Il a travaillé pour le CICR de 1999 à 2011, aussi bien sur le terrain, en tant que délégué, qu'au siège, en tant que conseiller juridique.

Il a également occupé les postes de Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (2016-2022), de conseiller principal en matière de politique de sécurité auprès du Département fédéral suisse des affaires étrangères (2015-2016), et de vice-président de l'Institut international de droit humanitaire à Sanremo (2019-2022).

Professeur associé de droit international à l'Université de Glasgow, il est titulaire de la Chaire des droits humains et de la Chaire de droit international humanitaire à l'Académie de droit international humanitaire et de droits humains à Genève. Il a également été chercheur principal et conseiller de programmes pour les nouveaux défis en matière de sécurité au Centre de politique de sécurité de Genève, ainsi que directeur de recherche au Centre de compétence pour les droits humains à l'Université de Zurich.

 


 

Sarah Epprecht-Noetzli

Directrice du Département de la protection et des services essentiels

À la tête du Département de la protection et des services essentiels, Sarah est chargée de superviser le développement des programmes du CICR pour permettre à l'institution d'atteindre ses objectifs humanitaires pour et avec les personnes touchées par un conflit armé ou d'autres situations de violence. Elle chapeaute ainsi les activités menées par le CICR dans les domaines de l'eau, l'assainissement et l'hygiène, de la santé, de la sécurité économique, de la contamination par les armes, et de la promotion du respect des civils, des détenus et des personnes séparées de leur famille ou portées disparues.

Sarah a débuté sa carrière au CICR en 2000 en tant que déléguée en République démocratique du Congo. Elle a par la suite occupé des postes de gestion et de coordination des programmes dans le cadre des opérations du CICR en Afghanistan, en Israël et dans les territoires occupés, au Libéria, au Rwanda, en Malaisie et en Arménie.

Elle a également exercé des fonctions de conseillère pour l'élaboration des politiques et interventions du CICR en lien avec les conséquences humanitaires de la migration, la promotion des garanties judiciaires dans le cadre de l'action menée par CICR dans les lieux de détention, et les cadres juridiques applicables aux opérations de l'institution.

Avant de prendre la tête du Département de la protection et des services essentiels, Sarah a été cheffe de cabinet auprès du directeur des opérations, puis directrice adjointe des opérations responsable de la protection et de l'assistance.

 


 

Valérie Abrell Duong

directrice du Département du support et de la transformation numérique

Experte et leader dans le domaine des technologies de l'information et de la transformation numérique, Valérie a acquis une vaste expérience, tant en Suisse qu'à étranger, dans le domaine de la santé, de la vente et des produits de consommation courante, et de l'humanitaire. Elle a débuté sa carrière chez Procter & Gamble dans le développement de logiciels, avant de se concentrer sur les nouveaux modèles économiques et d'innover dans le domaine du commerce électronique et du marketing en ligne pour des marques mondiales, telles que Pampers, Gillette, SK-II or Ariel.

En 2009, elle a élargi son horizon en acceptant une mission de consultante en innovation de rupture auprès des grands comptes. De retour chez Procter & Gamble en 2010 en tant que responsable des technologies de l'information et du numérique pour le marché EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), elle a développé l'environnement digital de l'entreprise de manière à lui donner un avantage compétitif. En 2016, Valérie a rejoint Sanofi en tant que vice-présidente pour les secteurs des technologies de l'information, du numérique et de l'innovation, et du diabète et des maladies cardio-vasculaires. Elle a promu de nouvelles méthodes de travail, en insufflant un esprit d'entreprise pour faire progresser la technologie et les innovations axées sur les données, telles que les services de marketing multicanal, les programmes de soutien aux patients ou les thérapies numériques.

Elle travaille depuis 2021 en tant que conseillère et investisseuse providentielle (« business angel ») pour des start-up actives dans les domaines de la santé, des technologies ou de la durabilité. Après avoir rejoint le CICR en avril 2022, elle est entrée en fonction en juillet 2022 en tant que directrice du Département du support et de la transformation numérique. Valérie est titulaire d'un master en génie électrique et informatique de CentraleSupélec de l'Université Paris-Saclay.

Elle a à cœur de créer un environnement participatif et stimulant dans lequel chacun·e peut exprimer sa créativité, lancer des idées audacieuses et avoir un impact.