L’identification des dépouilles pour soulager les familles des personnes disparues

L’identification des dépouilles pour soulager les familles des personnes disparues

Le service de médecine légale et la Faculté de Médecine de Tunis a organisé, avec le soutien de la Délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Tunis, le premier cours africain de gestion des dépouilles mortelles en situation d’urgence, du 21 octobre au 7 novembre 2019.
Article 27 janvier 2020 Tunisie

La formation s'est déroulée sur 3 semaines et a été assurée par plusieurs experts nationaux et internationaux notamment l'équipe de médecine légale de l'hôpital Charles Nicolle à Tunis, une équipe de médecins légistes de l'Université d'Aix Marseille (France), une équipe du centre Universitaire Romand de médecine légale (Suisse) et une équipe argentine d'anthropologie forensique.

 

La formation a alterné théorie et exercices pratiques dans des domaines variés allant de l'anthropologie et ostéologie à la traumatologie en passant par les examens post-mortem.
Une cinquante d'experts tunisiens ont pris part à des sessions d'anthropologie, ostéologie et radiologie forensique qui se sont tenues en marge de ce cours.
La vingtaine de participants originaires du Niger, du Mali, de la Centrafrique, du Maroc et de la Tunisie se sont montrés très enthousiastes et attentifs. Ils se sont tous dits prêts, à appliquer et à répliquer les enseignements acquis, afin de contribuer selon leurs spécialités à résoudre les problématiques liées à l'identification des dépouilles dans leurs pays respectifs.