Mali : les activités du CICR

12 mars 2015
Mali : les activités du CICR

Protection

Visites aux personnes privées de liberté

  • Un accord signé avec le gouvernement malien en avril 2013 autorise le CICR à se rendre dans tous les lieux de détention du pays et contribue à faciliter les activités de l'institution en faveur des détenus.
  • Le CICR visite et suit individuellement des personnes arrêtées et détenues en lien avec le conflit, tant par l'armée malienne que par les autres acteurs. Ces visites ont pour objectif de vérifier les conditions de détention et le traitement des détenus.
  • Lors de ses visites, le CICR offre aux détenus la possibilité de donner de leurs nouvelles à leurs proches à travers le «service de rétablissement des liens familiaux» de la Croix-Rouge.
  • Sur la base de ses constatations, le CICR fait des recommandations en toute confidentialité aux autorités afin que la dignité et les droits des personnes visitées soient respectés.
  • En réponse aux problèmes constatés, le CICR appuie les autorités dans le but d'améliorer les conditions de vie et d'hygiène des détenus, leur situation nutritionnelle et leur accès aux soins.


Rétablissement des liens familiaux

  • Le CICR et la Croix-Rouge malienne (CRM) assistent les familles à retrouver leurs proches disparus ou arrêtés en lien avec le conflit.
  • Le CICR et la CRM assistent les enfants associés aux forces ou groupes armés, ou non accompagnés en raison du conflit, à rétablir le lien avec leurs familles. Il organise leur réunification une fois que les conditions sont réunies.
  • Les appels téléphoniques et les messages Croix-Rouge (lettre ouverte qui ne contient que des nouvelles familiales), permettent aux membres de familles séparés par le conflit de renouer et de maintenir le contact.


Protection de la population civile

Le CICR œuvre pour le respect du droit international humanitaire qui impose aux combattants de protéger la population civile. Pour ce faire, le CICR maintient un contact direct et confidentiel avec toutes les parties impliquées afin de les convaincre de remédier aux problèmes constatés sur le terrain qui affectent la population civile. Ceci concerne par exemple l'intégrité physique de la population, mais également son accès aux soins de santé et aux biens essentiels.

Assistance

Sécurité économique

  • Le CICR appuie les ménages vulnérables et des associations pour l'amélioration de leurs revenus à travers la réalisation des projets et micro-projets qui aident à la reprise des activités économiques.
  • Des infrastructures d'irrigation sont réhabilitées pour améliorer la production maraîchère.
  • Grâce au soutien du CICR, des millions d'animaux sont vaccinés et traités, et plusieurs centaines de tonnes de fourrage sont distribués aux éleveurs.
  • Le CICR distribue des semences et matériels agricoles aux paysans, assure leur formation et leur prodigue des conseils dans le domaine agricole.
  • Le CICR distribue des vivres et des biens essentiels de ménage aux populations vulnérables.
  • En période de soudure pastorale aigue, le CICR appuie les éleveurs en achetant les animaux les plus faibles qui sont abattus et la viande jugée propre à la consommation distribuée aux plus nécessiteux. Les revenus de cette vente permettent aux éleveurs d'acheter des céréales pour nourrir leurs familles et maintenir le reste des troupeaux.


Accès aux soins de santé

  • Depuis mai 2012, l'Hôpital de Gao fonctionne grâce au soutien du CICR qui lui fournit du matériel médical, des médicaments et consommables, et du carburant pour assurer son autonomie en électricité. Ce soutien permet des soins gratuits pour les personnes hospitalisées et les urgences.
  • Le personnel de l'Hôpital de Gao est renforcé par une équipe médicale du CICR constituée de 10 expatriés et 6 nationaux.
  • Le CICR soutient le centre de santé de référence (CSRéf ) de Kidal, avec du personnel, du matériel et les médicaments nécessaires à la prise en charge gratuite des personnes hospitalisées, des urgences, des femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans.
  • Le CICR appuie le CSRéf de Bourem et 7 centres de santé communautaire (CSCOM) en médicaments et consommables, supervision et soutien au personnel.
  • Un programme psychosocial permet de soutenir les personnes ayant vécu un traumatisme et de sensibiliser les communautés à la question des violences
  • Le CICR appuie le Centre Père Bernard Verspieren (CPBV) de Bamako et le Centre National d'Appareillage Orthopédique du Mali (CNAOM) pour la prise en charge des victimes du conflit nécessitant un appareillage orthopédique et la kinésithérapie.


Eau et habitat

  • Le CICR réhabilite des systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement dans plusieurs villes et localités du nord et dans les lieux de détention qu'il soutient.
  • Des puits, des forages, des points d'eau et des pompes à motricité humaine sont construits ou réhabilités dans plusieurs villages du nord.
  • Parfois, le CICR construit des infrastructures (mini-barrages) qui permettent la recharge des nappes phréatiques, et aux éleveurs de disposer de l'eau pour leurs animaux.


Coopération avec la Croix-Rouge malienne (CRM)

Le CICR et la CRM sont des partenaires naturels. À ce titre, le CICR contribue au renforcement des capacités de la CRM.

Le CICR :

  • soutient la CRM dans le domaine de la préparation aux urgences et appuie la formation des volontaires aux techniques des premiers secours ;
  • contribue au renforcement du réseau national du service de «rétablissement des liens familiaux» (RLF) pour la collecte et la distribution des messages Croix-Rouge ;
  • soutient la CRM pour la promotion des principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge et des règles de base du DIH.

Prévention

Promotion du droit international humanitaire

Le CICR :

  • soutient les autorités pour la ratification et la mise en œuvre nationale des traités du Droit International Humanitaire (DIH) ;
  • appuie la participation d'officiels maliens à des sémi­naires et conférences internationales sur le DIH ;
  • contribue au renforcement des capacités des FAMa en DIH par des formations, des séances de sensibilisation et l'appui à la participation d'officiers à des stages à l'étranger ;
  • organise des sensibilisations sur le DIH en faveur des groupes armés dans le nord ;
  • organise des sensibilisations sur le DIH en faveur des troupes internationales (MINUSMA) ;
  • soutient la promotion et l'enseignement du DIH dans les universités et grandes écoles.

Le CICR au Mali