Mauritanie : 4 000 personnes de Fassala améliorent leur accès à l’eau

18 décembre 2017
Mauritanie : 4 000 personnes de Fassala améliorent leur accès à l’eau
CC BY-NC-ND / ICRC / Thierry Mugisho Byandi

Nouakchott – (CICR) – Plus de 4 000 personnes de Fassala, Wilaya du Hodh El Chargui dans le sud-est de la Mauritanie, amélioreront leur accès à l’eau grâce à des travaux de réhabilitation partielle du réseau d’eau potable. Débuté il y a trois mois, l’ouvrage a été remis jeudi aux bénéficiaires et aux autorités.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en étroite collaboration avec la Direction nationale de l’hydraulique (DRH) et l’Office national des services d’eau en milieu rural (ONSER) a financé et conduit ces travaux.

«A travers ce projet, nous contribuons à améliorer l’accès à l’eau dans une région qui doit faire face à des besoins accrus en services publics en raison de la présence de réfugiés du conflit armé qui touche le Mali voisin», explique Rachel Bernhard, cheffe de la délégation du CICR en Mauritanie.

Le projet a consisté à rétablir trois unités de production (forages), à renforcer le réseau hydraulique existant, à réaliser une source d’énergie solaire de 34 panneaux pour un premier forage et à donner un groupe électrogène pour pallier les coupures d’électricité.  « Ces divers travaux ont permis de viabiliser le réseau d’approvisionnement d’eau et de stabiliser la production estimée à 176 0000 litres de volume d’eau additionnelle pour le premier forage et à 638 000 litres par jour pour deux autres forages»,  précise Doudou Fofana, qui a conduit les travaux pour le CICR.

Par ailleurs, en mars dernier, le CICR a terminé des travaux sur le réseau hydraulique de Bassikounou bénéficiant à environ 7 000 personnes. Ces travaux réalisés en partenariat avec la Société nationale des eaux (SNDE) ont consisté notamment en la réalisation d’un nouveau forage, la fourniture et l’installation d’un groupe électrogène et la réhabilitation d’un local technique. Ces travaux bénéficient à environ 7’000 personnes.

Dans la commune de Fassala, quelques 1 250 habitants des villages de Kervi, El koweïti, Daoudi, Sondage, Ishteye et Sérédouba dans Fassala ont été sensibilisés aux bonnes pratiques d'hygiène et à la gestion de l'eau par des volontaires du Croissant-Rouge mauritanien. Ces derniers avaient été formés par le CICR lors d’un cours de promotion de l’hygiène en milieu rural et semi-urbain.

En Mauritanie, le CICR s’emploie principalement à améliorer le sort des détenus et à venir en aide aux réfugiés du Mali et populations du sud-est affectées par le conflit au Mali. Le CICR promeut le droit international humanitaire et aide le Croissant-Rouge mauritanien à se préparer aux situations d’urgence.

Informations complémentaires :

Thierry Mugisho Byandi, Chef du Bureau du CICR à Bassiknou, tél. Mobile : +222 43 41 13 98

Diagana Hamzatou, Responsable Communication, Délégation CICR en Mauritanie, tél. Mobile : +222 43 42 00 02