Protéger la fourniture des soins de santé : des mesures qui vont dans le bon sens

23 décembre 2015
Protéger la fourniture des soins de santé : des mesures qui vont dans le bon sens
Juba, Soudan du Sud. Hôpital soutenu par le CICR. CC BY-NC-ND /CICR/B. Heger

À la XXXIIe Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, les participants se sont largement accordés sur la nécessité de continuer à travailler ensemble pour protéger les personnels de santé et les structures médicales. Dictée par cette ferme volonté, la résolution 4, « Les soins de santé en danger ‒ Continuer ensemble à protéger la fourniture des soins de santé » (en anglais), a été adoptée et 16 engagements ont été envoyés à ce jour.

Une résolution forte sur la protection de la fourniture des services de santé

Cathrine Andersen, représentante de la mission permanente de la Norvège à Genève et membre du comité de rédaction, a commenté l'atmosphère globalement positive qui a régné pendant la rédaction et l'adoption de la résolution « Les soins de santé en danger ». « Cela a contribué à ce que les États accordent à cette question un degré de priorité élevé ‒ à juste titre ‒ et nous a permis de prendre comme base les termes des résolutions de l'Assemblée générale des Nations Unies, adoptées en décembre 2014, sur le même sujet », a-t-elle déclaré. « Le résultat est une résolution forte visant à protéger les personnels de santé et les structures médicales. »

Par cette résolution, les participants à la Conférence réaffirment les engagements pris dans la résolution 5 adoptée par les États et le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à la précédente Conférence internationale, en 2011. Ils saluent aussi les progrès accomplis depuis lors dans le cadre du projet « Les soins de santé en danger ». Bien que la résolution soit axée sur la mise en œuvre des recommandations et des mesures liées au projet, l'accent est également mis sur l'importance de la coopération entre les États, le Mouvement, la communauté des soins de santé et toute autre partie concernée par cette question.

Partager des expériences et des idées

Pendant les deux débats d'experts sur les soins de santé en danger, tenus les 8 et 9 décembre, les États, les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et les organisations ayant le statut d'observateur ont partagé leurs expériences et les initiatives qu'ils ont prises pour protéger la fourniture des services de santé. Selon Pascale Meige, directrice adjointe des opérations du CICR, « Il a été très encourageant d'entendre à quel point tout le monde s'intéresse à cette question et que de nombreuses initiatives ont déjà été prises aux niveaux national, régional et mondial ». Les participants ont, par exemple, amendé la législation de leur pays, formé du personnel militaire, échangé des information et des bonnes pratiques, fait des efforts pour que l'accès des Sociétés nationales aux communautés soit plus sûr, et organisé des campagnes pour sensibiliser davantage les personnels de santé à leurs droits et responsabilités.

Julie Hall, responsable de l'équipe de santé mondiale à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a déclaré que la discussion avait mis en lumière l'importance de la préparation et de la prévention. « Beaucoup de personnes ont rappelé que les mesures préventives visant à préserver la sécurité des personnels de santé et des structures médicales étaient bien adaptées non seulement en cas de conflit, mais aussi dans les situations d'urgence, et que les communautés et la qualité des services pouvaient jouer un rôle clé s'agissant de garantir la sécurité. » Les participants ont également souligné l'importance d'adhérer aux Principes fondamentaux du Mouvement et de respecter l'éthique médicale, en temps de paix comme durant les conflits.

Les engagements posent des jalons

Seize engagements ont été envoyés pendant la Conférence internationale. Beaucoup proviennent d'organisations extérieures au Mouvement, telles que l'Association médicale mondiale, la Fédération internationale des hôpitaux et l'Organisation panaméricaine de la Santé. Pour Ali Naraghi, responsable du projet du CICR « Les soins de santé en danger », « Cela reflète la communauté d'intérêt croissante autour du projet ». « Nous attendons – et encourageons ‒ l'envoi d'autres engagements avant la date butoir de mars. Ils poseront des jalons pour une meilleure protection des personnels et des services de santé. »

Faire davantage pour protéger la fourniture des soins de santé

 

Les soins de santé en danger

L'initiative « Les soins de santé en danger », lancée par le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, vise à rendre plus sûrs la fourniture de soins de santé et l'accès aux soins dans les conflits armés ou d'autres situations d'urgence. Son but est de promouvoir le respect des patients, des personnels de santé, des structures médicales et des moyens de transport sanitaire, ainsi que la mise en œuvre d'une série de recommandations et de mesures pratiques visant à protéger les soins de santé.

L'initiative bénéficie du soutien de divers partenaires, personnes, organisations et membres de la communauté d'intérêt des soins de santé en danger.

S'inscrire à la newsletter