République centrafricaine : 400 000 personnes vont bénéficier d’un meilleur accès à l’eau potable à Bangui

28 janvier 2016
République centrafricaine : 400 000 personnes vont bénéficier d’un meilleur accès à l’eau potable à Bangui
Travaux de remplacement des conduites d'eau à Bangui. CC BY-NC-ND / ICRC / J Pease

Bangui (CICR) – Dans le but d'améliorer l'accès à l'eau potable des habitants de Bangui, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Société de distribution d'eau en Centrafrique (SODECA) ont décidé de remplacer près de quatre kilomètres de conduite d'eau du réseau de distribution qui dessert la capitale centrafricaine. Ce projet, dont le lancement officiel a lieu ce 29 janvier 2016, permettra aussi de fournir du travail aux habitants.

« Les travaux, en majeure partie financés par le CICR, consisteront à remplacer une conduite primaire, située sur l'avenue des Martyrs, entre le rond-point des Nations Unies et le rond-point Marabena, explique Jonathan Pease, coordinateur des activités eau et habitat à la délégation du CICR en République centrafricaine. Cette conduite, très ancienne et sujette à de fréquents dysfonctionnements, est un maillon essentiel du système de distribution d'eau à Bangui, car elle est directement connectée au réservoir qui dessert une grande partie de la ville. Plus de 400 000 personnes, y compris les déplacés installés à l'aéroport de Bangui et les personnes se trouvant à l'hôpital communautaire, en dépendent », précise Jonathan Pease.


Travaux de remplacement des conduites d'eau à Bangui.  CC BY-NC-ND / ICRC / R Kradjeyo

Le réseau d'alimentation en eau de la ville de Bangui est vétuste et plusieurs conduites primaires sont en en fin de vie. « À l'issue des travaux qui ont commencé aujourd'hui, la SODECA pourra disposer d'un réseau plus fiable », affirme la directrice générale de la SODECA, Sow Ouakara.

Informations complémentaires :
Germain Mwehu, CICR Bangui, tél. : +236 75 64 30 07

Voir aussi : Actualité en Centrafrique