République centrafricaine : l'insécurité à Markounda force 7 400 personnes à quitter leur village

08 février 2018
République centrafricaine : l'insécurité à Markounda force 7 400 personnes à quitter leur village
Les personnes déplacées par les récents affrontements à Markounda doivent subvenir à leurs besoins de base, comme se nourrir. CC-BY-ND-

Bangui (CICR) - Les conditions de vie de 7 400 personnes déplacées se trouvant à Markounda, dans le nord-ouest de la République centrafricaine, sont extrêmement difficiles. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge centrafricaine (CRCA) viennent de leur distribuer des vivres et des biens de première nécessité et de leur apporter de l'aide pour améliorer leurs conditions d'hygiène et leur accès à l'eau.

Des affrontements ont éclaté à la fin du mois de décembre entre des groupes armés à Markounda et aux alentours de cette ville. La population de la ville et les familles des villages environnants ont fui vers la cour exiguë de l'église catholique.

« Les familles sont confinées dans des huttes de fortune ; l'unique centre de santé de Markounda a été pillé dès le déclenchement des hostilités, et il n'y a pas assez de douches et de latrines », a déclaré Jean-François Sangsue, chef de la délégation du CICR à Bangui.

Les réserves en denrées alimentaires ont été vite épuisées, et les routes étant difficiles d'accès à cause des affrontements, l'approvisionnement de la ville est devenu un vrai défi.

« Comme de nombreux travailleurs humanitaires sont présents à Paoua, l'autre ville fortement touchée par les affrontements dans le nord-ouest, nous avons décidé de focaliser nos efforts là où il n'y avait presque pas d'acteurs humanitaires », a poursuivi M. Sangsue. « En coopération avec les volontaires de la CRCA et Médecins sans frontières (MSF), qui fournit des soins de santé primaire, nous avons cherché à répondre à la situation critique à Markounda. »

Le CICR a mené une première évaluation de la situation dans la ville, le 11 janvier, avant d'y retourner quelques jours plus tard. L'équipe de 19 personnes a facilité le creusage d'une centaine de latrines et la construction de 48 douches. Elle a aussi creusé trois fosses à ordures et installé un système de distribution d'eau à l'aide de réservoirs alimentés par une pompe submersive, mise en marche par un générateur. Une centaine de personnes déplacées ont été recrutées pour effectuer les travaux manuels, et des volontaires de la CRCA ont contribué à l'enregistrement des déplacés en vue d'une distribution d'assistance.

Onze camions commerciaux ou du CICR transportant des vivres, des biens de première nécessité, des bâches, des moustiquaires et des produits d'hygiène sont arrivés à Markounda le 29 janvier. La distribution de ces biens aux 7 400 personnes déplacées a commencé immédiatement et a duré deux jours.