Suisse : atelier pour officiers supérieurs sur les règles internationales régissant les opérations militaires (SWIRMO)

26 septembre 2016 16:15 - 01 octobre 2016 16:15
Lucerne, Suisse
Suisse : atelier pour officiers supérieurs sur les règles internationales régissant les opérations militaires (SWIRMO)

Plus de 90 militaires de haut rang venant de 71 pays seront réunis à Lucerne du 26 septembre au 1er octobre pour participer à un atelier sur les règles internationales régissant les opérations militaires (SWIRMO). Mis sur pied par le CICR dans le cadre de son programme de relations avec les porteurs d'armes, les ateliers SWIRMO visent à aider les forces armées à remplir leurs obligations légales en matière de respect et de promotion du droit des conflits armés.

Pour marquer sa dixième édition, SWIRMO a réuni un groupe exceptionnel d'officiers supérieurs, du grade de lieutenant-colonel à celui de brigadier général et le nombre de participants n'a jamais été plus élevé. Selon le chef de l'Unité des relations avec les porteurs d'armes au CICR, Jamie Williamson, « le fait qu'un si grand nombre d'officiers supérieurs du monde entier, à l'emploi du temps chargé, consacrent toute une semaine à cet atelier démontre l'excellente réputation que SWIRMO s'est forgée au fil des ans ».

Des thèmes d'actualité – attaques contre les structures et les personnels de santé, emploi d'armes explosives en zones peuplées, guerre urbaine et conflits prolongés – constituent l'essentiel du contenu du cours, récemment révisé. « Ces thèmes reflètent la réalité des conflits d'aujourd'hui et de notre action humanitaire. Plus des deux-tiers du budget du CICR sont actuellement dépensés dans des pays qui sont en proie à un conflit depuis de nombreuses années », souligne J. Williamson.

Offrant un enseignement en quatre langues (anglais, espagnol, français et russe), des experts militaires de haut rang en service actif s'attacheront à montrer la nécessité d'intégrer les considérations juridiques pertinentes dans la pratique opérationnelle. Basés sur des scénarios ressemblant à des situations réelles, des travaux en petits groupes donneront aux participants la possibilité d'utiliser une approche pratique pour déterminer, par exemple, la façon dont des forces armées prenant le contrôle d'une île fictive devront adapter leurs opérations afin d'infliger le minimum de pertes et dommages aux civils vivant dans un village local.

Si l'atelier est unique, ajoute J. Williamson, c'est également « parce qu'ainsi, des officiers supérieurs qui, habituellement, ne coopèreraient pas sur des questions militaires disposent d'un espace neutre, dans lequel ils peuvent travailler ensemble et comprendre comment les uns et les autres s'efforcent d'assurer le respect du droit international humanitaire (DIH) ». En outre, les discussions sur la manière dont le DIH s'applique dans les conflits d'aujourd'hui permettent aux participants de nouer des liens allant au-delà de l'atelier.

Chaque année, l'atelier SWIRMO est organisé conjointement par le CICR et les forces armées d'un pays donné. La première édition, en 2007, a eu lieu en Suisse, pays qui a également accueilli les ateliers SWIRMO de 2008 et 2010. Les autres pays hôtes ont été la France (2009), l'Afrique du Sud (2011), la Malaisie (2012), la Colombie (2013), la Chine (2014) et l'Algérie (2015).

Cette année, l'atelier sera inauguré par Mme Christiane Beerli, vice-présidente du CICR, et par le commandant de corps André Blattmann, chef de l'armée suisse.

S'inscrire à la newsletter