Colombie

96 000
victimes du conflit ont pu s’enregistrer afin d’obtenir assistance et réparation de la part de l’État.
85 000
détenus, soit 71 % de la population carcérale du pays, ont reçu des visites de délégués du CICR.
18 000
personnes vivant dans des zones touchées par le conflit ont un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement.
12 500
personnes handicapées, dont des victimes d’engins explosifs, ont bénéficié de services de réadaptation physique.
670
personnes menacées par des groupes armés ont pu trouver refuge dans un endroit plus sûr.
9 200
personnes déplacées ont reçu des vivres et des secours d’urgence.
9 000
habitants de zones infestées d’engins explosifs improvisés ou de restes explosifs de guerre ont appris à éviter les accidents.
5 500
victimes de violences ont pu suivre une formation à l’emploi et obtenu un travail temporaire dans des entreprises privées.
10
corps de personnes qui avaient disparus ont été récupérés et remis aux autorités

S'inscrire à la newsletter