La Fondation pour le CICR

La Fondation pour le CICR a été créée en 1931 pour aider le CICR à remplir sa mission humanitaire vitale en temps de guerre comme en temps de paix.

Genève, Centre international de conférences. 33e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Jeunes gens portant des lunettes de réalité augmentée. Jabir BEN BACHIR/CICR/FICR

Qui nous sommes

La Fondation pour le Comité international de la Croix-Rouge été créée en 1931 pour aider le CICR à remplir sa mission humanitaire vitale, en temps de paix comme en temps de guerre. La création de la Fondation pendant la période de grande incertitude que fut l'entre-deux-guerres visait à assurer l'avenir d'une action humanitaire impartiale, neutre et indépendante.

90 ans plus tard, le contexte dans lequel le CICR opère a radicalement changé et les acteurs humanitaires n'ont d'autre choix que d'adapter leur réponse. C'est la raison pour laquelle la direction du CICR a décidé de donner un nouvel élan à la Fondation.

Nous accélérons l'innovation humanitaire et renforçons la capacité du CICR, avec ses partenaires, à prévenir et à soulager la souffrance. Guidés par le principe d'humanité, nous visons à obtenir l'impact le plus pertinent et durable pour les populations touchées par les conflits armés et la violence.

Ce que nous faisons

La Fondation joue trois rôles principaux :

1. Catalyseur : nous accélérons l'innovation humanitaire de pointe, en donnant l'impulsion et les moyens financiers nécessaires au lancement de projets innovants dans quatre domaines clés :

  • le droit international humanitaire
  • la science et les nouvelles technologies
  • les nouveaux modèles de financement
  • la résilience et la durabilité environnementale

L'objectif est de piloter des nouvelles solutions qui peuvent être étendues à l'ensemble du secteur humanitaire.

2. Co-créateur : nous servons de "laboratoire" pour co-concevoir de nouvelles approches avec des experts, en engageant des leaders d'opinion du monde des affaires, universitaire et artistique sur les plus grands défis de notre temps.


3. Facilitateur : nous intervenons pour permettre au CICR de remplir sa mission de manière neutre et indépendante, par exemple lorsqu'une urgence nécessite une mobilisation exceptionnelle ou en cas de crise oubliée où les opérations vitales sont sous-financées. Nous soutenons également des projets organisationnels sur plusieurs années qui ont un potentiel transformateur.


Comment nous travaillons

Le moteur de la Fondation est son fonds de dotation et les fonds dédiés qu'elle héberge. Nous voulons accroître substantiellement son capital pour atteindre un seuil ambitieux d'ici 2031, lors de notre 100e anniversaire. Cela permettra au CICR de disposer d'un revenu annuel régulier pour remplir sa mission essentielle, avec ses partenaires au sein du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et au-delà.

En 2020, la Fondation a été restructurée pour devenir une fondation abritante. Nous pouvons accueillir des fonds dédiés établis à l'initiative de particuliers, par exemple en mémoire d'un être cher ou dans le cadre du plan d'investissement philanthropique d'une famille. Ces fonds peuvent également être créés par des entreprises ou d'autres personnes morales pour avancer leurs ambitions humanitaires.

 

Si vous souhaitez davantage d'informations, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse foundation@icrc.org.

Un infirmièr s'occupe de patients nouvellement admis et porte un masque pour éviter la propagation du COVID-19. Ismail Taxta/CICR

 

Il est crucial d'assurer l'avenir de l'action humanitaire. Notre but est d'augmenter substantiellement le capital de la Fondation pour renforcer la capacité du CICR à remplir sa mission dans un monde qui change. Rejoignez-nous et travaillons ensemble pour un impact durable.

— Gilles Carbonnier, président du Conseil de la Fondation et vice-président du CICR

Cette femme anciennement déplacée entretient son jardin qui a été détruit pendant les combats. À son retour, elle et son mari ont réussi à le faire revivre. Mari Aftret Mortvedt/CICR