Afghanistan : atteindre les personnes et les lieux en difficulté

15 octobre 2015

Le conflit généralisé continue de détruire les vies de milliers d'habitants de villes et de villages à travers tout l'Afghanistan. Le CICR fournit une assistance de base, telle que de l'eau potable et des soins médicaux, aux personnes qui en ont le plus besoin. Il réalise également des visites aux détenus afin de contrôler leurs conditions de détention et de traitement, et aide les membres de familles dispersées par le conflit actuel à reprendre contact.

Récapitulatif de notre action en Afghanistan

Depuis début 2015 :

1 million received medical treatment. de personnes ont reçu un traitement médical.
190 000 personnes ont été approvisionnées en eau potable.
100 000 personnes ont bénéficié de services de rééducation physique.
68 000 personnes ont reçu une assistance de base, telle que des vivres.
13 000 personnes en détention ont vu leurs conditions de vie améliorées.

 

Notre présence en Afghanistan

Avec plus de 1 800 employés et 14 bureaux, le CICR opère à travers tout le pays, d'Herat à Jalalabad. Vous trouverez ci-dessous les sites de nos opérations en Afghanistan, y compris les hôpitaux et les centres de santé que nous soutenons.

Consultez : plus informations sur les opérations du CICR en Afghanistan

Apporter de l'aide et de l'espoir aux Afghans

Najmuddin Hilal au centre orthopédique du CICR à Kaboul, Afghanistan. CC BY-NC-ND / ICRC

Najmuddin Hilal avait 18 ans à peine lorsque sa jambe fut tragiquement arrachée par l'explosion d'une mine terrestre en Afghanistan. Il passa l'année suivante à l'hôpital à récupérer lentement, tout en rêvant du jour où il pourrait reprendre le travail et aider les personnes dans le besoin.

Aujourd'hui, cela fait près de 30 ans qu'il œuvre au sein de notre centre orthopédique à Kaboul, aidant à ajuster des membres artificiels, à préparer des prothèses et à prodiguer des soins de physiothérapie aux personnes handicapées.

« Mon expérience me permet de comprendre ce que vit une personne handicapée dans notre société. À travers mon travail, je tâche de les aider à combattre l'ostracisme et à se réinsérer complètement dans la société. »