Afghanistan : du carburant, du matériel médical et de l’eau pour l’hôpital de Ghazni

14 août 2018

Kaboul (CICR) – Au lendemain des intenses combats qui ont éclaté il y a quatre jours à Ghazni, dans le centre de l'Afghanistan, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a fourni à l'hôpital provincial du matériel de pansement et des solutions de réhydratation orales et intraveineuses pour soigner les blessés.

Il a également acheminé de l'eau potable et du carburant pour alimenter les groupes électrogènes des salles d'opération, ainsi que du matériel pour la gestion des dépouilles.

« Nos équipes ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour venir en aide à l'hôpital local et nous continuerons à apporter notre assistance tant que cela sera nécessaire et que les conditions le permettront », précise le chef de la délégation du CICR en Afghanistan Juan Pedro Schaerer.

Les combats dont Ghazni est le théâtre ont éclaté vendredi dernier et se sont intensifiés pendant le week-end. Les télécommunications sont interrompues, de même que l'approvisionnement en électricité. Certains habitants ont pu quitter la ville tandis que d'autres restent confinés chez eux. En ville, l'eau et la nourriture commencent à manquer. Chaque jour, des personnes seraient blessées ou tuées, mais on ignore précisément leur nombre.

« Des blessés continuent d'affluer vers l'hôpital, qui pourrait en admettre davantage au cours des jours à venir, en provenance de la périphérie de la ville », précise Scott Doucet, chef de la sous-délégation du CICR pour le centre de l'Afghanistan.

Environ 20 % de la population de Ghazni dépend du réseau d'approvisionnement en eau de la ville, qui est hors service depuis le début des violences. Le CICR est en train de mettre en place de toute urgence un système de convoiement d'eau par camion pour répondre aux besoins de quelque 18 000 personnes.

Aujourd'hui, avec le soutien de volontaires du Croissant-Rouge afghan, les dépouilles de personnes tuées ont commencé à être enlevées pour être remises à leurs familles ou transportées à l'hôpital ou vers des bases militaires. Le Croissant-Rouge afghan a en outre mis à disposition 500 kits d'hygiène supplémentaires et 250 cercueils.

« Notre principal souci est la protection des civils et le fait que tous les blessés puissent avoir accès aux soins. Pour ce faire, les personnels de santé et les établissements médicaux doivent aussi être respectés et protégés », conclut M. Shaerer.

Informations complémentaires :

Andrea Catta Preta CICR Kaboul, tél. : +93 729 140 510 (anglais, espagnol, portugais)
Siavash Kohzad, CICR Kaboul, tél. : +93 707 107070 (dari et pachto)
Sanela Bajrambasic, CICR Genève, tél. : +41 79 217 32 17