Afghanistan : d’une photo à cent tricots

23 mars 2018
Afghanistan : d’une photo à cent tricots
Cette image a inspiré le mouvement de tricot de vêtements pour aider les bébés de l'hôpital régional Mirwais. CC BY-NC-ND / ICRC / Thomas Glass

En prenant la photo d'un bébé emmailloté dans un tricot rose à l'hôpital régional Mirwais à Kandahar, notre collègue n'avait pas d'idée précise en tête.

Bien sûr, son intention était d'illustrer les bienfaits de l'aide technique et financière que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) fournit à cet établissement – la plus grande structure médicale du sud de l'Afghanistan. Mais il était loin d'imaginer l'effet que l'image produirait... en Norvège !

Publiée l'an dernier dans le cadre d'un reportage sur la rénovation de l'unité de pédiatrie de l'hôpital Mirwais, la photographie avait pour seul but de mettre en lumière l'action du CICR. Or elle fut également source d'inspiration : elle donna aux tantes de notre collègue l'idée de tricoter, depuis la Norvège, des vêtements de petite taille pour aider les bébés de l'hôpital à surmonter le rude hiver afghan. Émus par cette histoire, des amis de sa famille, en Suisse cette fois, se mirent aussi à tricoter pulls, bonnets, chaussettes, couvertures et petits jouets à l'intention de ces bébés – un effet domino qui témoigne de la portée des initiatives de la grande famille du CICR à travers le monde.

À ce jour, plus d'une centaine de petits articles en laine ont été envoyés aux enfants de moins de cinq ans de l'hôpital Mirwais. Ces dons n'entrent pas officiellement dans le cadre du programme du CICR dont bénéficie l'hôpital mais sont plutôt considérés comme des initiatives audacieuses qui permettent à l'institution d'aller de temps en temps au-delà de son mandat.

Gul Suma, 1 an, a été admis dans l'unité nutritionnelle de l'hôpital régional de Mirwais. CC BY-NC-ND / ICRC / Ronan Guillou

Le service de pédiatrie de l'hôpital Mirwais est très fréquenté. Chaque semaine, près de 175 bébés de moins de cinq ans y sont soignés, et plus de 450 naissances y sont enregistrées. Depuis 1996, le CICR apporte un soutien technique et financier à l'hôpital afin de garantir des traitements de qualité et des services médicaux gratuits. Outre le service de pédiatrie, le CICR soutient également le service de gynécologie, où de nombreuses femmes reçoivent gratuitement des soins et des traitements.