Aider ceux qui aident : pourquoi le soutien psychosocial est-il important?

01 décembre 2015
Aider ceux qui aident : pourquoi le soutien psychosocial est-il important?
Syrie, Al Yarmouk Camp 2014. © IFRC/SARC/Ibrahim Malla

Les personnels de santé devraient avoir accès à des outils, du matériel et un soutien garantissant leur bien-être tant physique que mental. Il est primordial de garder cela à l'esprit lorsqu'on élabore des stratégies pour la protection des soins de santé. C'est la seule façon de permettre aux professionnels de la santé de soigner les personnes qui en ont besoin de manière sûre et efficace.

Ea Suzanne Akasha, conseillère technique au Centre de référence pour le soutien psychosocial de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous explique en quoi le soutien psychosocial est bénéfique à tous et pourquoi les responsables devraient en faire bénéficier leur personnel.

Ea Suzanne Akasha, Centre de référence de la Fédération internationale pour le soutien psychosocial. © IFRC/Olivier Matthys

Qu'est-ce que le soutien psychosocial et pourquoi est-il important ?

La santé est à la fois physique et mentale. Vous devez pouvoir subvenir à vos propres besoins avant d'aider les autres. Les personnels de santé de première ligne sont plus en sécurité physiquement lorsqu'ils ont du matériel comme des casques ou des uniformes, ou lorsqu'ils ont suivi des formations, par exemple des cours de conduite. Le soutien psychosocial consiste à aider ces personnels à comprendre le type de stress qu'ils subissent au travail et à renforcer leur capacité d'y faire face. On les informe sur les méthodes pour prendre soin d'eux-mêmes et obtenir l'aide de leurs pairs, par exemple en mettant en place des systèmes de soutien. C'est important car des travailleurs médicaux en bonne santé prennent mieux soin de leurs patients.

Diverses activités de soutien psychosocial destinées aux personnels de santé de première ligne ont été mises au point. Comment ont-elles été accueillies ?

Le Croissant-Rouge arabe syrien a reconnu le rôle que le soutien psychosocial peut jouer dans la protection de son personnel et de ses volontaires. La Société nationale a mené à bien un programme pilote de formation dans le pays, en coopération avec le Centre de référence et dans le cadre de son initiative « Prendre soin des volontaires ». Un volet du programme est composé d'exercices pratiques de relaxation visant à mieux gérer son stress. Réduire le stress peut nous aider à mieux dormir, à améliorer nos relations avec nos collègues et à dispenser de meilleurs soins. J'ai enseigné des techniques de relaxation mentale et physique aux volontaires, qui en ont tiré des bénéfices immédiats. Ils ont à leur tour commencé à enseigner ces techniques aux personnes dont ils s'occupent. Le soutien psychosocial peut prendre de nombreuses formes, allant d'exercices de ce genre à des systèmes de soutien par les pairs.

Comment s'assurer que les personnels de santé reçoivent le soutien dont ils ont besoin ?

Les directeurs d'établissements de santé jouent un rôle crucial pour ce qui est de l'appui au personnel médical. Il est donc essentiel de les encourager à mettre en place un soutien psychosocial, en les amenant à prendre conscience de l'utilité réelle de l'apprentissage de la gestion du stress. Avant tout, les membres du personnel doivent avoir le sentiment que leurs chefs les comprennent et les soutiennent. L'esprit d'équipe est extrêmement important. Les responsables – et les membres formés de l'équipe de soutien par les pairs – peuvent organiser des sorties mensuelles et des réunions régulières consacrées à l'écoute et au partage d'expériences. Ils peuvent aussi exprimer leur satisfaction quant au travail accompli afin de créer une équipe soudée, où personne n'est laissé seul face à son stress et son anxiété. Les effets positifs sont immédiats : lorsqu'un soutien psychosocial est assuré et que les responsables sont attentifs à ces questions, les personnels de santé prodiguent de meilleurs soins, restent motivés et peuvent continuer à travailler.

Aider ceux qui aident autrui

Le Centre de référence organise des formations et élabore des manuels et des ensembles d'outils à l'intention des travailleurs humanitaires. Il conseille également les Sociétés nationales et les aide à mettre en œuvre des initiatives de soutien psychosocial. En collaboration avec certaines Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le CICR mène des programmes en matière de santé mentale et de soutien psychosocial en faveur d'intervenants communautaires en Côte d'Ivoire, en Égypte, au Mexique, à Gaza, en Syrie et en Ukraine.

 

Les soins de santé en danger : bulletin d'information, juillet - novembre 2015