Image d'illustration, Burkina Faso. CICR

Burkina Faso : notre action en 2023

Depuis plusieurs années, le Burkina Faso fait face à de nombreux défis sécuritaires et humanitaires. Les civils sont particulièrement affectés par les violences armées récurrentes, ce qui engendre d'importants déplacements de populations, une vulnérabilité accrue de celles-ci et un bilan en perte de vies humaines élevé.
Article 23 avril 2024 Burkina Faso

Jusqu'en fin décembre 2023, on comptabilisait officiellement plus de 2 millions de déplacés internes, dont plus de la moitié sont des enfants. Depuis, les déplacements ont continué. Selon le ministère de l'Agriculture, plus de 2 millions de personnes seraient également en situation de crise alimentaire, soit environ 9,9% de la population totale du pays.
De janvier à décembre 2023, nos équipes ont travaillé au plus près des populations. Voici un aperçu de notre action.

82 761 personnes
déplacées internes ont bénéficié d’une distribution de vivres en nature.
479 609 consultations
ont été réalisées dont 306 545 en faveur de PDI dans les 14 structures de santé soutenues par le CICR.
27 500 personnes
déplacées internes et résidentes ont bénéficié d’un meilleur accès à l’eau potable grâce à la réhabilitation de 42 forages équipés de pompes manuelles et à la réalisation de 13 nouveaux forages.
921 051 animaux
ovins, caprins et bovins ont été vaccinés dans les régions du Sahel, de l’Est, du Nord et du Centre-Nord.
5 387 appels téléphoniques
ont été facilités par le CICR et la CRBF afin de permettre à des PDI de maintenir et/ou rétablir leurs liens familiaux.
4 229 personnes
membres des Forces de Défense et de Sécurité (militaires, gendarmes, policiers, gardes de sécurité pénitentiaire et VDP) ont été sensibilisés au DIH et à l’action humanitaire neutre et impartiale du CICR.

Pour en savoir davantage sur notre action au Burkina Faso, de janvier à décembre 2023, veuillez consulter nos faits et chiffres.