CICR / Dieudonné Hakizimana

Burundi : Une assistance pour subvenir aux besoins des victimes des inondations de Gatumba

Depuis avril 2021, les eaux ont envahi l’ensemble des quartiers de Gatumba à l’ouest du Burundi. Les victimes de ces inondations ont été installées dans un site d’accueil où des besoins humanitaires restent énormes. La Croix-Rouge du Burundi a distribué une assistance offerte par le CICR à 367 ménages menacés par ces inondations.
Article 24 juin 2021 Burundi

La Croix-Rouge du Burundi a distribué en début du mois de juin une assistance mise à sa disposition par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à 367 ménages identifiés pour leurs vulnérabilités qui s'étaient installés au site Maramvya à l'ouest de Bujumbura. Chaque kit était constitué de 3 couvertures, 1 bâche, 2 seaux, 2 jerricans, 2 nattes, 3 moustiquaires et un kit d'ustensiles de cuisine.

Jeannette, une des bénéficiaires a apprécié cette aide au plus haut point. « Nous sommes contents car cette assistance nous permet d'améliorer notre quotidien car la vie est très dure dans ce site d'accueil ». Jeannette explique que sa maison s'est écroulée parce qu'elle n'a pas résisté aux inondations.

« Toutes mes affaires ont été emportées par les eaux. Cette aide vient à point nommé»

Célestin, son voisin, salut également cette aide apportée par la Croix-Rouge du Burundi : « Cette aide nous sera d'une grande utilité. Ici dans le site où nous sommes installés, c'est un spectacle désolant. Nous manquons de vivres, d'eau potable et d'ustensiles de cuisine parce qu'ils ont été emportés par les eaux. L'hygiène est également précaire dans ce site et la nuit tombée, il y a des moustiques partout ».

Elisabeth, une autre victime des inondations abonde dans le même sens. « Nous remercions la Croix-Rouge qui nous a installés dans ce site de Maramvya et qui nous assiste car les eaux ont envahi l'ensemble de tous nos quartiers qui ressemblent actuellement à un lac ». Cette quadragénaire témoigne que la montée des eaux a submergé les maisons, provoquant le départ précipité des sinistrés.

Même si ces victimes des inondations apprécient cette aide autant matérielle que morale, elle reste insuffisante car les besoins sont énormes.

« Nous demandons aux acteurs humanitaires et aux autorités de nous procurer tout le nécessaire car il n'y a plus de vie chez nous à Gatumba. L'eau a déjà détruit les maisons et certains animaux domestiques sont morts. L'eau a également envahi nos champs et nos récoltes »

La contribution du CICR dans la réponse apportée aux sinistrés des inondations s'inscrit dans le cadre de l'action du Mouvement Croix Rouge-Croissant Rouge, dont est membre la CRB et vise à renforcer les efforts de la Société Nationale en faveur de la population burundaise.