Brigitte est à la recherche de sa fille depuis 5 ans.

Cameroun : « Quand vous la verrez, vous n'aurez aucun doute qu'il s'agit bien de ma fille. »

« Je balayais la cour lorsqu’on a commencé à tirer. Des maisons étaient cassées et d’autres brûlaient. C’est à ce moment que je suis entrée dans la maison pour sauver le bébé qui dormait. Ensuite, je me suis enfuie. »
Article 30 août 2019 Cameroun

En 2014, en République centrafricaine, Brigitte prend une décision courageuse. Malgré la violence, elle prend des risques pour sauver son petit-fils. La maman du petit garçon, sa fille, est portée disparue.

 Quand la guerre éclate, chacun cherche à se sauver. J'ai juste eu le temps d'entrer dans la maison et de porter le bébé. 

Pour se mettre hors de danger, Brigitte a marché plusieurs kilomètres avant d'embarquer dans un des véhicules qui aidaient la population à fuir les violences.

 Nous roulions toute la journée et nous nous arrêtions la nuit pour dormir. Ce n'est qu'à ce moment-là que je cherchais à manger pour le petit. 

Forcée de fuir et sans ressources, Brigitte a dû compter sur la charité d'inconnus pour nourrir le bébé, se privant elle-même. Ce n'est qu'après deux jours que Brigitte et son petit-fils ont trouvé refuge au Cameroun. Ils y vivent depuis cinq ans maintenant.
Aujourd'hui, Prince est un garçon de sept ans. Sa grand-mère, affaiblie, a de plus en plus de mal à s'occuper de lui.

Alex LOCK / CICR
Alex LOCK / CICR Prince a beaucoup grandi depuis son arrivée au Cameroun à l’âge de 2 ans.

 Au début, je me suis débrouillée en m'occupant d'un petit commerce. Je suis même parvenue à un moment à le mettre à l'école et à le faire soigner. Seulement, depuis un an j'ai tout laissé. Une chute au moment de notre fuite m'a provoqué des douleurs qui m'empêchent désormais de travailler.

Brigitte est inquiète pour son petit-fils. Elle craint de ne pas pouvoir continuer à subvenir à ses besoins mais elle espère que sa fille sera enfin retrouvée et pourra prendre le relais. La mère de Prince est toujours introuvable.

Optimiste, Brigitte voit grandir son petit-fils et compte les jours, rassurée que bientôt sa fille les rejoindra.

 Quand vous la verrez-vous n'aurez aucun doute qu'il s'agit bien de ma fille. 

Depuis que Brigitte s'est rapprochée du service de rétablissement des liens familiaux du CICR, nos équipes au Cameroun et en RCA recherchent activement les parents du petit Prince en collaboration avec les Sociétés nationales de la Croix-Rouge camerounaise et centrafricaine. Le contact est maintenu avec Brigitte afin de la tenir informée de l'évolution des recherches. Nous gardons espoir qu'ils puissent bientôt se revoir.