Colombie : l’accord de cessez-le-feu constitue un grand pas vers la paix

23 juin 2016
Colombie : l’accord de cessez-le-feu constitue un grand pas vers la paix
Casanare, Colombia, 2011. It is vital that the cease-fire agreement have tangible effects on the ground. Daniel Reina/Revista Semana.

Le CICR s'associe à l'optimisme que suscite l'accord partiel signé aujourd'hui entre le gouvernement et les FARC-EP pour mettre un terme définitif aux hostilités. Il salue également les efforts et la volonté politique sans lesquels cet accord n'aurait pu voir le jour. Le CICR ne doute pas que les parties mettront tout en œuvre pour honorer les engagements qu'elles ont pris.

Nous sommes convaincus que l'arrêt des actions armées contribuera à une mise en œuvre plus efficace des mesures humanitaires convenues dans le cadre du processus de paix. Il est urgent d'obtenir des résultats plus nombreux et plus concluants.

Face à la nécessité d'améliorer concrètement les conditions de vie des victimes du conflit armé, le CICR a pris l'engagement de poursuivre son action en Colombie tant que les effets du conflit et de la violence armée continueront à se faire sentir.

Nous insistons sur le fait que l'accord signé doit avoir un impact concret pour les communautés qui vivent dans les régions touchées par la guerre.

Nous réaffirmons que nous sommes disposés à continuer de soutenir la Colombie dans la mise en œuvre des mesures convenues à ce jour au bénéfice des victimes. De même, nous répondrons présent si nous pouvons contribuer à ce que d'autres décisions soient prises en faveur des victimes du conflit et de la violence armée qui perdure, aujourd'hui encore, en Colombie.

Christoph Harnisch
Chef de la délégation du CICR en Colombie