Comment le CICR définit-il la torture ?

01 janvier 2016

Voici la signification que donne le CICR à quatre termes clés :

  • La torture consiste en l'infliction de douleurs ou souffrances aiguës, physiques ou mentales, aux fins notamment d'obtenir des informations ou des confessions, d'exercer des pressions, d'intimider ou d'humilier.
  • Les traitements cruels ou inhumains sont des actes qui engendrent des douleurs ou souffrances graves, physiques ou mentales, ou qui constituent une atteinte grave à la dignité de la personne. À la différence de la torture, il n'est pas nécessaire que ces actes poursuivent un objectif particulier.
  • Enfin les traitements dégradants ou humiliants sont des actes qui entraînent une humiliation grave et réelle ou une atteinte grave à la dignité humaine et qui sont d'une intensité telle que toute personne raisonnable se sentirait outragée.
  • L'expression « mauvais traitements » n'est pas un terme juridique, mais elle recouvre tous les actes susmentionnés.

S'inscrire à la newsletter