Côte d’Ivoire : des journalistes récompensés au concours régional de reportage humanitaire

Côte d’Ivoire : des journalistes récompensés au concours régional de reportage humanitaire

Lancée le 23 juillet dernier, la 3ème édition du concours de reportage humanitaire organisé par la délégation régionale du CICR à Abidjan s'est conclue le jeudi 8 octobre par la proclamation des résultats. Le thème de cette année, les « conséquences humanitaires de la Covid-19 sur les populations vulnérables », a inspiré plus de 40 journalistes des quatre pays francophones de la région.
Article 13 novembre 2020 Côte d'Ivoire

Les vainqueurs des deux catégories (médias audiovisuels et presse écrite/en ligne) ont produit des reportages de qualité mettant en évidence la situation de personnes en situation de handicap face aux contraintes sanitaires et économiques posées par la Covid-19. Il s'agit de Soro Sita, journaliste à Radio Côte d'Ivoire et de Yao Kouamé Francis, journaliste à Fraternité Matin, tous deux de nationalité ivoirienne. Journaliste à Radio Côte d'Ivoire, Kra Marthe a, quant à elle, remporté le 3ème prix de la catégorie audiovisuelle.

Les lauréats ivoiriens du Concours, en compagnie de l'équipe CICR. Crédit photo : CICR

Le Bénin est aussi à l'honneur avec trois lauréats. D'une part, Serge Fanou de Radio rurale de Banikoara, 2ème de la catégorie audiovisuelle, a produit un reportage radio mettant en évidence les conséquences humanitaires de la Covid-19 sur les enfants talibé. D'autre part, les articles de Josaphat Dah-Bolinon de Beninwebtv.com et Djeton Dorice de benin24television.com, respectivement 2ème et 3ème de la catégorie presse écrite, ont sensibilisé le public sur l'impact de la pandémie sur les personnes âgées dans leur pays.

Félicitant les lauréats, Steven Anderson, Coordinateur Communication du CICR à Abidjan a souligné qu'il s'agissait « à travers ce concours, de mettre en exergue le vécu de personnes qui étaient vulnérables déjà avant l'arrivée de la maladie, et qui ont doublement subi ses conséquences ». Ainsi, les journalistes ont pu donner une voix à ces personnes, notamment celles en situation de handicap, tout en contribuant à sensibiliser sur cette pandémie.

Le jury, constitué de cinq personnes y compris une chargée de communication du CICR, était conduit par l'ancienne Présidente du Conseil de gestion de la Maison de la Presse d'Abidjan (lieu de l'événement), actuellement détachée au ministère de la communication ivoirien.