Israël et les territoires occupés : faits et chiffres – de janvier à juin 2022

05 septembre 2022

Depuis 55 ans, le CICR s'efforce d'alléger les souffrances des personnes touchées par le conflit en Israël et dans les territoires occupés. Voici un aperçu de notre action pendant le premier semestre 2022 :

√ Garantir la dignité en détention

  • Dans le cadre des efforts que nous déployons pour assurer aux personnes privées de liberté des conditions de détention et un traitement humains, nous avons effectué 285 visites auprès de détenus palestiniens dans des lieux de détention israéliens et palestiniens. Nous avons également contribué à améliorer les conditions de détention de quelque 1960 personnes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. 

√ Maintenir les liens familiaux

  • Nous nous sommes occupés du transport et des demandes d'autorisation de près de 24 000 personnes pour leur permettre de rendre visite à des parents dans des centres de détention israéliens. Plus de 3500 détenus ont pu voir leurs proches à intervalles réguliers. 

  • Nous avons également facilité l'échange de 21 messages Croix-Rouge et de plus de 500 messages oraux (salamats) entre des détenus et leurs proches, et entre les membres de familles séparées par des frontières. 

√ Améliorer l'accès à l'eau et à l'électricité 
Nous avons amélioré l'accès à divers services essentiels (eau, électricité et traitement des eaux usées) pour près de 560 000 habitants de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, et avons contribué à l'amélioration des infrastructures.

Dans le cadre du Programme pour la résilience de Gaza, 150 000 habitants de la zone ont bénéficié de projets d'infrastructure visant à : 

  • renforcer la disponibilité et la fiabilité de l'approvisionnement en électricité au moyen de l'installation de panneaux solaires, ainsi que de nouveaux équipements permettant de gérer la demande à cet égard ; 

  • améliorer la capacité des systèmes d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées à continuer de fonctionner lors d'affrontements armés et d'autres chocs. 

√ Soutenir les communautés vulnérables 

  • Nous avons fourni des aides en espèces à 67 familles dont les maisons ont été détruites en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

  • Nous avons apporté un soutien à des personnes handicapées ou gravement blessées dans le cadre d'affrontements en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, en versant des aides à 51 familles pour leur permettre de lancer de petites entreprises.

  • Nous avons fourni à 81 familles de la bande de Gaza des bourses « argent contre travail » pour soutenir les fournisseurs de services dans différentes activités.

  • Nous avons distribué des aides en espèces à 18 éleveurs de moutons et à 47 familles touchés par la violence des colons et par l'expansion des colonies en Cisjordanie, afin de les aider à rénover des abris pour les animaux et des serres, et pour renforcer l'agriculture.
  • Nous avons fourni des aides en espèces à 89 éleveurs de volailles afin d'augmenter leur productivité et d'améliorer l'approvisionnement en nourriture à Gaza, par l'intermédiaire du Programme pour la résilience de Gaza.

  • Nous avons contribué à distribuer 1793 pièges écologiques à 270 agriculteurs en Cisjordanie, et 5400 pièges à 70 agriculteurs dans la bande de Gaza, en vue de les aider à protéger leurs arbres contre différents parasites.

  • Nous avons aidé plus de 1400 personnes à améliorer leurs moyens de subsistance en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, notamment en distribuant ces pièges écologiques aux agriculteurs afin qu'ils protègent leurs arbres et limitent le recours à des pesticides chimiques.

  • En Cisjordanie, nous avons contribué à vacciner, en partenariat avec le ministère de l'Agriculture, plus de 47 000 moutons et chèvres contre la Chlamydia afin de limiter la mortalité des fœtus ; nous avons aussi fourni des intrants agricoles à 140 agriculteurs de la bande de Gaza.  

√ Prêter assistance aux malades et aux blessés 

  • Nous avons fourni du matériel médical et avons aidé à organiser des initiatives de renforcement des capacités et des formations en cours d'emploi pour des équipes médicales d'urgence dans plusieurs hôpitaux en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à Jérusalem-Est. Une dizaine de formations en soins d'urgence et traumatologie de base ont été offertes à 230 soignants.

  • Nous avons également soutenu près de 3500 personnes handicapées dans leur processus de rééducation physique et avons encouragé leur intégration dans la société en partenariat avec le Centre d'appareillage orthopédique et de prise en charge de la poliomyélite (ALPC) dans la bande de Gaza.  

√ Renforcer la santé mentale et le soutien psychologique 

  • Nous avons poursuivi notre partenariat avec le ministère de la Santé pour soutenir le bien-être mental et psychologique des habitants de la bande de Gaza, en formant 33 animateurs issus de la Société du Croissant-Rouge palestinien, des services médicaux des forces armées et de la défense civile palestiniennes, ainsi que de l'association palestinienne de football pour les personnes amputées.

  • Nous avons contribué financièrement à la formation de 20 travailleurs sociaux et psychologues de l'hôpital Barzilaï, dans le sud d'Israël, pour les aider à améliorer leur santé mentale et leur bien-être psychosocial en partenariat avec l'Israel Trauma Coalition (ITC).  

√ Surveiller et promouvoir le respect du droit international humanitaire 

  • Le CICR entretient un dialogue régulier avec les autorités et d'autres acteurs de tous bords, afin de leur rappeler leurs obligations au titre du droit international humanitaire (DIH) et du droit international des droits de l'homme. Il transmet à toutes les parties au conflit, directement et de façon confidentielle, des rapports et des observations relatifs au respect du DIH.

  • Au cours des six premiers mois de 2022, nous avons continué à promouvoir le DIH et les autres normes applicables auprès des forces de sécurité palestiniennes, des autorités officielles, des étudiants et des communautés de Cisjordanie et de la bande de Gaza.  

√ Interagir avec les communautés 

  • Nous avons fait participer une soixantaine de Palestiniennes de Cisjordanie à une formation et à une exposition sur le thème du recyclage et de la réutilisation des déchets ménagers.

  • Nous avons collaboré étroitement avec l'ALPC et l'association Bozour de théâtre pour la culture et l'art afin de mettre en œuvre un projet d'art-thérapie destiné aux personnes handicapées dans la bande de Gaza. Ensemble, nous avons aidé 18 personnes amputées à monter une pièce de théâtre dans le but d'améliorer le bien-être mental et psychologique des personnes handicapées et d'encourager leur intégration sociale par le biais de l'art.  

√ Travailler en partenariat avec les Sociétés nationales 

  • Nous avons collaboré étroitement avec nos partenaires : le Croissant-Rouge palestinien en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, et le Magen David Adom en Israël.

  • Dans le cadre de ces efforts, nous avons co-organisé un atelier avec le Magen David Adom pour envisager le déploiement conjoint d'un hôpital de la Croix-Rouge dans une structure de soins israélienne.  

√ Grâce au soutien du CICR : 

  • 50 palettes de matériel médical, d'articles de secours et d'équipements informatiques ont été livrées au Croissant-Rouge palestinien à Gaza.

  • Le service médical d'urgence du Croissant-Rouge palestinien a répondu à 33 137 appels, et 156 nouveaux employés et volontaires ont bénéficié de séances de formation sur le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, ses Principes fondamentaux et la question de l'emblème distinctif.

  • Le Croissant-Rouge palestinien a réagi aux destructions d'habitations en Cisjordanie en distribuant des secours non alimentaires à 20 familles touchées.

  • 35 employés et volontaires du service médical d'urgence du Magen David Adom ont été déployés en République de Moldova et en Ukraine pour soutenir les programmes préhospitaliers du CICR.