Les soins de santé en danger : nouvel outil pour les forces armées des états

08 janvier 2015

Les données collectées depuis 2012 par le CICR dans 23 contextes opérationnels ont été publiées dans un rapport intermédiaire sur les incidents violents touchant la fourniture des soins de santé. Celui-ci révèle que les porteurs d'armes comptent parmi les principaux auteurs des violences commises contre des patients, des personnels de santé et des structures et véhicules médicaux. Il est donc indispensable d'associer les forces armées à la mise en œuvre de mesures de protection pour garantir l'accès aux soins et leur fourniture en toute sécurité.

Dans cette optique, des consultations avec des représentants des forces armées de plusieurs États ont été engagées dans le cadre du projet « Les soins de santé en danger ». L'objectif est d'adopter des mesures permettant de limiter autant que possible l'impact des opérations militaires sur la fourniture de services de santé. Le gouvernement australien et l'équipe chargée du projet ont organisé un atelier conjoint sur les pratiques militaires dans les conflits armés et d'autres situations d'urgence, auquel ont participé des experts des questions militaires, opérationnelles, médicales ou juridiques récemment déployés dans des zones de conflit. Ces derniers se sont appuyés sur leur expérience pour débattre des moyens de protéger plus efficacement les soins de santé.

 

Les mesures qui sont ressorties des consultations sont présentées dans un rapport intitulé « Promouvoir des pratiques militaires qui favorisent des soins de santé plus sûrs». Elles se concentrent sur trois aspects : les postes de contrôle, les opérations de recherche à l'intérieur de structures de santé, et les conséquences des déploiements ou de l'attaque d'objectifs militaires dans des structures de santé ou à proximité.

Voici deux exemples de mesures décrites dans le rapport : aux postes de contrôle, des « voies express » clairement signalées peuvent être mises en place pour retenir les véhicules médicaux le moins longtemps possible. Lorsque cela est impossible, des panneaux peuvent être installés pour autoriser ces véhicules à remonter la file d'attente.

En appliquant ces mesures à chaque fois que c'est possible, le personnel et les autorités militaires s'assurent que leurs opérations ne compromettront pas l'accès aux soins de santé. Le rapport peut être téléchargé depuis la boutique en ligne du CICR (www.shop.icrc.org).