Liban : reconstruire une vie digne

02 novembre 2015

Installés en Syrie depuis plusieurs générations, de nombreux Libanais ont dû retourner dans le pays de leurs ancêtres lorsque le conflit syrien a éclaté en 2011, abandonnant derrière eux leur maison, leurs biens – tout ce qui faisait leur vie. En tant que ressortissants libanais, ils n'ont pas droit à l'aide prévue pour les réfugiés. Pourtant, nombre d'entre eux sont tout aussi démunis et ont désespérément besoin d'assistance.

Fin 2014, le CICR a commencé à leur fournir une aide financière en espèces pour une période de six mois. Il aide aussi, en collaboration avec une ONG locale, Jihad al-Binaa, une vingtaine de familles particulièrement vulnérables en leur fournissant des chèvres et en les formant à la production de lait et de produits laitiers dérivés qu'elles pourront vendre et ainsi gagner de quoi vivre. Il coordonne également son action avec la Haute Commission des secours (un organisme gouvernemental libanais), l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en vue de porter secours aux Libanais vulnérables qui ne reçoivent aucune autre assistance depuis leur retour au Liban.

Le CICR espère les aider à regagner un minimum d'indépendance financière pour leur redonner confiance en eux et leur permettre de retrouver leur dignité.

S'inscrire à la newsletter