Libéria : le CICR aide les autorités à améliorer les conditions de détention des prisonniers

11 janvier 2016
Libéria : le CICR aide les autorités à améliorer les conditions de détention des prisonniers
Prison centrale de Monrovia (Libéria). Une déléguée du CICR s’entretient avec une prisonnière après le traitement de sa cellule contre les punaises de lit. CC BY-NC-ND / CICR / J. Jallah

Dernièrement, le CICR a aidé les autorités du Libéria à traiter la prison centrale de Monrovia contre les punaises de lit. Cette mesure s'inscrit dans le cadre de l'aide du CICR aux autorités pénitentiaires qui s'efforcent d'améliorer les conditions de détention des prisonniers. Ce programme prévoit également une amélioration des infrastructures ainsi que des projets de formation.

Jeudi matin à Monrovia. Une équipe de santé environnementale du ministère de la Santé et une équipe du CICR arrivent à la prison centrale de Monrovia. Leur mission : fumiger l'ensemble de la prison pour faire disparaître les punaises de lit qui infestent les cellules depuis des mois.

« Les punaises de lit s'attaquent à l'homme pour se nourrir. Elles ne véhiculent pas de maladies, mais leurs piqûres sont terriblement désagréables », explique Olukunbi A. Orimoloye, infirmière du CICR dans les lieux de détention au Libéria. Après que des détenus nous ont alertés sur la présence de ces insectes qui se nourrissent du sang de l'homme, nous avons fourni les produits chimiques nécessaires pour une opération de fumigation de sept jours dans 141 cellules et les couloirs de la prison.

« Cette opération représente un énorme progrès. Elle devra être renouvelée tous les trois mois, » explique la représentante du ministère de la Santé, Kollie Kennedy. « Malheureusement, précise-t-elle, le Libéria n'a pas les moyens d'acheter les produits nécessaires ».

Equipment and chemicals stand ready for the fumigation operation.

Prison centrale de Monrovia (Libéria). Le matériel et les produits qui vont servir à la fumigation. CC BY-NC-ND / CICR / J. Jallah

Les détenus attendent dehors, dans un espace aménagé par le CICR, que les effets du produit se dissipent avant de pouvoir regagner leurs cellules en toute sécurité. Daniel*, l'un des détenus, nous explique : « Cette fumigation aura permis de réduire les piqûres et de tuer les cafards, mais les moustiques et les rats sont toujours là et c'est un grave problème. Il faudrait que le CICR nous fournisse des moustiquaires. »

The joint fumigation team of the Ministry of Health and the Bureau of Corrections and Rehabilitation discusses the spraying operation.

Prison centrale de Monrovia (Libéria). L'équipe conjointe du ministère de la Santé et du Bureau de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion discute de l'opération de fumigation. CC BY-NC-ND / CICR / J. Jallah

Le CICR aide les autorités pénitentiaires à améliorer les conditions de vie des détenus. Il a notamment réparé les systèmes d'égouts, creusé de nouveaux puits et en a remis d'autres en état dans plusieurs prisons du Libéria. « Nous fournissons aussi des médicaments, de la nourriture et d'autres produits de base. Dernièrement, le CICR a fourni douze chariots et quatre plateaux pour faciliter la distribution des repas aux détenus de la prison centrale de Monrovia, » nous dit Miroslawa Czerna, coordonnatrice en charge des activités de protection du CICR au Libéria.

An operator fumigates a cell.

Prison centrale de Monrovia (Libéria). Fumigation d'une cellule. CC BY-NC-ND / CICR / J. Jallah

Le CICR apporte également son aide à d'autres prisons au Libéria. Il a installé un château d'eau, des pompes à eau et deux cuisines qui ont été équipées de cuisinières à faible consommation d'énergie. Le CICR a aussi réaménagé une infirmerie à laquelle il a fourni du matériel et des médicaments. Enfin, il a formé du personnel et des prisonniers sur des questions telles que la prévention des infections, l'hygiène dans les cuisines et la gestion des stocks.

* Nom fictif