L'eau, ressource essentielle pour les agriculteurs

Mali : soutien à la production agricole dans la région de Tombouctou

Dans la région de Tombouctou, l'agriculture constitue l'une des principales activités des populations vivant le long du fleuve Niger et autour des lacs. Ces dernières années, les agriculteurs ne tiraient pas le bénéfice voulu de leurs champs à cause de l'insécurité, la rareté des pluies et la pauvreté.
Article 11 décembre 2018 Mali

Périmètres irrigués villageois (Piv)

Dans les zones où il y a des cours d'eau, les habitants des villages s'organisent pour cultiver du riz, une céréale qui a besoin de beaucoup d'eau pour murir. Pour cela, les agriculteurs font des aménagements afin de drainer l'eau du cours d'eau vers les champs : ce sont des périmètres irrigués villageois (Piv).

Difficultés d'exploitation

« Les difficultés courantes rencontrées dans l'exploitation des terres sont entre autres la grande superficie des Piv, l'insuffisance et la vétusté des outils de travail, le manque de moyen pour se procurer des engrais et des semences de bonne qualité », raconte Baba Alhassane, président de la coopérative agricole de Fongomonako dans le cercle de Diré.

Appui aux coopératives agricoles

À travers notre programme de sécurité économique, nous soutenons les agriculteurs les plus vulnérables afin d'assurer leur autosuffisance alimentaire. En 2018, nous avons soutenu quatre coopératives agricoles à Bourem-Inali dans le cercle de Tombouctou, Kobi dans le cercle de Niafounké, Fongomonako et Kirchimba dans le cercle de Diré.

À Toumbouctou, nous soutenons les agriculteurs vulnérables - Mali. CC BY-NC-ND / CICR

Un soutien bien apprécié, en témoigne Baba Alhassane : « Après avoir reçu une motopompe 3 cylindres, des semences, des engrais, des houes, des pelles, des brouettes, on ne manque plus de rien. Si un paysan reçoit les outils nécessaires pour travailler, il ne peut qu'avancer, il ne va jamais reculer. Cette année nous sommes sûrs que nous aurons une bonne récolte».