Maroc : l'essentiel de notre action en 2019

Maroc : l'essentiel de notre action en 2019

De l'action humanitaire contre les mines aux différents rétablissements des liens familiaux, en passant par les activités en faveur des migrants et la promotion du droit international humanitaire, voici un aperçu de notre action au Maroc, en 2019.
Article 04 juin 2020 Maroc

ACTION HUMANITAIRE CONTRE LES MINES

Même après la fin d'un conflit, les mines et autres explosifs de guerre peuvent continuer de tuer et de mutiler. Afin de minimiser cet impact auprès des populations civiles, le Croissant-Rouge marocain avec le soutien du CICR, mène des activités d'éducation au risque des mines et d'aide aux victimes dans les villes de Laayoune, Dakhla, Aousserd, Essmara, Boujdour, Assa-Zag et Tarfaya.

33 000 personnes
dont 20 000 enfants ont bénéficié des campagnes de sensibilisation contre le danger des mines.

RÉTABLISSEMENT DES LIENS FAMILIAUX

De nombreuses personnes perdent le contact avec leurs proches, après avoir été séparées par des conflits, des catastrophes ou d'autres situations telles que les migrations. En collaboration avec le CRM, le CICR s'efforce de faciliter l'échange de nouvelles familiales.

139 appels gratuits
ont été facilités à travers les antennes téléphoniques dans les villes de Fès, Laayoune, Meknès et Oujda.

ACTIVITÉS EN FAVEUR DES MIGRANTS AU MAROC

Chaque année, des centaines de milliers de personnes partent de chez eux, quittent leur pays, à la recherche d'une vie meilleure. Beaucoup sont blessés ou même tués. Et beaucoup d'autres disparaissent sans que leurs proches ne sachent s'ils sont vivants ou morts. Nous aidons les familles à trouver des réponses et leur fournissons un soutien psychologique, socio-économique ou juridique.

20 migrants
ont bénéficié d’une formation d’aide-soignant d’une année prise en charge totalement par le CICR.

Découvrez toute notre action en 2019 au Maroc par ici : faits et chiffres - Activités du CICR au Maroc en 2019.