Mexique : le président du CICR lance un nouvel appel en faveur de l’interdiction des armes nucléaires

14 février 2017

Mexico (CICR) – Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, a demandé aujourd'hui aux gouvernements des pays d'Amérique latine et des Caraïbes de soutenir les négociations visant à l'élaboration d'un nouveau traité qui interdise les armes nucléaires et permette de les éradiquer définitivement.

« Le CICR souhaite travailler en étroite collaboration avec vos gouvernements à l'élaboration d'un nouveau traité sur l'interdiction des armes nucléaires, et se tient prêt à vous apporter son concours dans le cadre d'initiatives plus larges pour débarrasser une fois pour toutes la planète de ce fléau. [...] Protéger l'humanité contre les dangers des armes nucléaires est un impératif humanitaire », a déclaré M. Maurer dans un message vidéo diffusé aujourd'hui à l'occasion du 50e anniversaire du traité de Tlatelolco (1967), commémoré au ministère des Relations extérieures mexicain dans le cadre de la XXVe session de la Conférence générale de l'Organisme pour l'interdiction des armes nucléaires en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Dans son message, le président du CICR a insisté sur le fait que le traité de Tlatelolco a été un « pilier essentiel du droit international dans le domaine du désarmement ». Comme il l'a rappelé, ce traité a établi, dès son entrée en vigueur le 25 avril 1969, « un cadre visant à assurer la sécurité et la protection de millions de personnes contre les terribles dangers inhérents aux armes nucléaires », et est devenu « une référence qui a contribué à la mise en place ultérieure de zones exemptes d'armes nucléaires en Afrique, en Asie centrale et dans le Sud-Est asiatique ».

Après avoir salué la valeur historique de ce traité, qui a fait de l'une des régions les plus densément peuplées du monde la première zone sans armes nucléaires, M. Maurer a appelé les pays d'Amérique latine et des Caraïbes à s'engager aujourd'hui avec la même détermination qu'il y a un demi-siècle en faveur du désarmement nucléaire.

La position du président du CICR fait écho à celle du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, qui avait lancé en 2011 un appel historique en faveur de l'interdiction et de l'élimination totale de ces armes.

Le CICR continuera d'insister auprès des États dont la stratégie de défense repose encore sur les armes nucléaires pour qu'ils participent à ces négociations. « Aux États qui ne sont pour l'instant pas en mesure de le faire, nous demandons de prendre sans attendre des mesures provisoires pour réduire le risque qu'une arme nucléaire soit intentionnellement ou accidentellement déclenchée », a ajouté M. Maurer.

Informations complémentaires :
Yves Heller, CICR Mexico, tél. : +52 55 2581 2110 (ext. 4961) ou +52 55 2755 1794 (portable)

S'inscrire à la newsletter