Image d'illustration. CC BY-NC-ND / CICR

République centrafricaine : de l’eau potable après 14 ans d’attente !

Depuis 14 ans, à Garga Zalo, il n’y a pas d’eau potable. Pour satisfaire leurs besoins en eau, les populations de ce village n’avaient que deux sources naturelles très polluées. Dans le cadre de ses activités d’assistance à l’ouest de la Centrafrique, une équipe du département Eau et Habitat s’est rendu dans le village de Gargo Zalo. Ce qui devait être une simple mission de travail s’est transformée en une belle aventure humaine.
Article 27 mars 2019 République centrafricaine

L'histoire commence banalement. Une équipe du département Eau et Habitat du CICR se rend à l'ouest de la Centrafrique, dans le cadre d'une mission d'évaluation des besoins des communautés. Dans le village de Gargo Zalo, Sous-Préfecture de Baboua, à environ 600 km de la capitale Bangui, il est question d'évaluer les besoins en eau des 554 personnes qui y vivent, en grande majorité, des retournés affectés par le conflit et les violences de ces dernières années.

Lorsqu'ils arrivent au village, les membres de l'équipe sont informés par la population de l'existence dans le village d'un forage équipé de pompe à motricité humaine en panne depuis 2004. Avec la panne de ce forage, unique point d'eau potable du village, la population avait recours depuis 14 ans ; à deux sources naturelles non aménagées très polluées et situées à 10 minutes de marche dans la brousse.

Avec la caisse à outils du véhicule qui les transporte, il n'a fallu que quelques minutes d'intervention pour que les techniciens réparent une panne vieille de 14 ans.

« En fait, nous n'avons changé quelques petites pièces au niveau de la pédale et procédé à un réamorçage de la pompe pour que l'eau se remette à couler » explique Clotaire Didace Nguizo, un des techniciens de l'équipe du CICR.

Dans le village de Gargo Zalo, les populations n'avaient pas accès à de l'eau potable. 

Dans le village, c'est l'effusion de joie sous le tonnerre d'applaudissements de toute une communauté. 

 « Pour la première fois depuis 14 ans, nous allons enfin avoir de l'eau potable. En 2004, lorsque ce forage est tombé en panne, plusieurs enfants du village n'étaient même pas encore nés. C'est la première fois qu'ils voient l'eau sortir de ce forage. » a dit à son tour le chef de village, Garga Jean.

Pour l'équipe du CICR, ce fut un jour comme on aime en avoir. Un jour où on rend son sourire à toute une communauté. Cette intervention était une première étape, plus tard, le CICR procédera au soufflage du forage, à la chloration ainsi qu'au remplacement complet de la pompe.

Thèmes