Notre action en République centrafricaine, de janvier à juin 2017

11 septembre 2017
Notre action en République centrafricaine, de janvier à juin 2017
C'est l'heure de la toilette à Ndélé. CC BY-NC-ND / CICR / Ananie Kulimushi

Entre janvier et juin, le CICR s'est employé à fournir de l'aide d'urgence et à assurer l'accès à l'eau potable et à de meilleures conditions d'hygiène pour les populations touchées par le conflit, en particulier les personnes déplacées en République centrafricaine (RCA).

Afin de répondre aux urgences médico-chirurgicales, des équipes médicales et chirurgicales du CICR travaillent à l'hôpital communautaire de Bangui (HCB) et à l'hôpital préfectoral de Kaga Bandoro (HPKBA).  Le CICR propose auss un soutien multiforme à certaines autres structures de santé pour améliorer l'accès aux soins de santé dans l'arrière-pays.

Le CICR maintient des contacts avec les porteurs d'armes afin de promouvoir le respect du droit international humanitaire (DIH). Il leur rappelle notamment leur obligation de respecter et protéger less personnes ne participant pas ou plus au conflit.

Enfin, en collaboration avec la Croix-Rouge centrafricaine, le CICR a poursuivi ses efforts pour permettre aux membres de familles séparées par le conflit de rétablir et de maintenir les liens familiaux, que ces personnes se trouvent en RCA ou dans des pays voisins.

Le CICR est actif en République centrafricaine depuis 1983, avec une présence permanente depuis 2007. À ce jour, il dispose d'une délégation à Bangui, de sous-délégations à Kaga Bandoro, Bambari et Ndélé et d'un bureau à Birao. Le CICR opère également dans l'ouest du pays à partir d'une sous-délégation basée à Bangui. Plusieurs activités du CICR sont menées en collaboration avec la Croix-Rouge centrafricaine, laquelle reçoit du CICR un soutien multiforme.

Faits marquants de l'action du CICR en République centrafricaine, de janvier à juin 2017 :

Plus de 2 800 enfants malnutris ont été traités dans les unités de nutrition thérapeutique de Kaga Bandoro et d'autres villages de la région.
Près de 126 000 personnes vulnérables (résidentes, déplacées ou de retour dans leur région) ont reçu des semences et des outils aratoires qui les aideront à reprendre leurs activités agricoles.
 310 patients ont été hospitalisés dans le service de traumatologie de l'HCB, et l'équipe chirurgicale du CICR a effectué 475 interventions.
 Plus de 75 000 personnes ont accès à l'eau potable et à des infrastructures sanitaires dans les camps de déplacés de Kaga Bandoro, Bambari et Alindao.
 Le CICR a rendu visite à près de 1 200 détenus, dont plus de 900 ont reçu des articles d'hygiène.
54 personnes recherchées par leurs proches ont été localisées en RCA et dans les pays voisins.

 

Pour en savoir plus, lire le compte rendu complet de nos activités en République centrafricaine :

 

Faits et chiffres en République centrafricaine : janvier à juin 2017

S'inscrire à la newsletter