République Centrafricaine: La Croix-Rouge s’inquiète pour les populations civiles et ceux qui leur portent assistance

24 juin 2016

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge exprime sa vive préoccupation face au regain de violences observé ces derniers jours à Bangui et dans plusieurs villes et localités de la République centrafricaine (RCA) et leurs conséquences sur la situation humanitaire déjà très difficile des populations civiles.

« Nous appelons toutes les parties ainsi que les acteurs impliqués dans les violences à épargner les populations civiles et les combattants qui ont cessé de se battre », affirme Monsieur Jean-François Sangsue, chef de la délégation du CICR en RCA.


« Face à la hausse de criminalité dans le pays, laquelle affecte toutes les couches de la société, nous insistons sur le fait que les travailleurs humanitaires ont besoin de sécurité pour être en mesure d'apporter soutien et assistance aux plus nécessiteux », déclare Monsieur Antoine Mbao Bogo, président national de la Croix-Rouge Centrafricaine (CRCA).


Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est représenté en RCA par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le Comité international de la Croix-Rouge, la Croix-Rouge Centrafricaine, la Croix-Rouge française et par le Croissant-Rouge du Qatar.

Pour la CRCA : Antoine Mbao-Bogo, Président national

Pour la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : Richard Hunlede, représentant-pays

Pour le CICR : Jean-François Sangsue, chef de délégation

Informations complémentaires :
Germain Mwehu, CICR Bangui, tél. : +236 75 64 30 07

 

Voir aussi :